La SNPC a recruté 200 chômeurs en toute discrétion entre Octobre et Décembre 2021 sur bases tribales.

 La SNPC a recruté 200 chômeurs en toute discrétion entre Octobre et Décembre 2021 sur bases tribales.

Quand il s’agit de vacciner les gens contre le Covid, le gouvernement diffuse des communiqués, mais pour recruter les chômeurs, tout se passe en silence entre les autorités. La SNPC qui assiste avec espoir à l’augmentation du prix du baril aurait recruté discrètement entre Octobre et Décembre 2021 quelques 200 personnes dont 99 % sont de la Cuvette.

La ville de Pointe-Noire est à ce jour l’une des plus sales cité pétrolière du monde avec un taux de chômage des jeunes très élevé. Des jeunes qui partaient souvent en Mer sont en arrêt et nombreux ont dû renoncer à leurs deuxièmes bureaux. Des jeunes chômeurs de la ville qui ont déposé leur CV aux ressources humaines de la SNPC attendent toujours un coup de fil en vain.

Entre temps, on apprend que la SNPC aurait silencieusement fait circuler entre les autorités un recrutement. Animés par esprit de tribalisme haut débit, les dirigeants Mbochis de cette société aurait imposé que les 200 personnes à recruter ne soient que de la Cuvette.

A ce jour, sur 200 personnes recrutées, seules 20 ne sont pas de la Cuvette. Un tribalisme institutionnalisé par ceux qui parlent de l’unité nationale chaque jour. La jeunesse Congolaise dans son ensemble a perdu espoir et est frappé par un chômage qui ne dit pas son nom. La politique et la Loge maçonnique sont devenues les uniques espoirs financiers au Congo.

Lactuel DG de la SNPC est un Mbochis d’Oyo qui perpétue le système de pillage pétrolier et utilise les fonds de l’entreprise au mépris des statuts. Son équipe de Football As Otoho est financée à 100 % par la société. Raul Ominga a fait preuve d’un tribalisme aberrant dans ce recrutement.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.