L’armée malienne rejette toute responsabilité dans le charnier du cercle de Niono

 L’armée malienne rejette toute responsabilité dans le charnier du cercle de Niono

Sur les images qui circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, on voit une trentaine d’hommes brûlés et entassés. Les allégations selon lesquelles les forces armées maliennes se seraient rendues responsables d’une tuerie sur des populations civiles, dans le cercle de Niono, constitue malien de la « désinformation », selon le communiqué de l’état-major.

« Une vidéo et une audio montées de toutes pièces. » C’est ainsi que l’état-major général des armées maliennes qualifie les images du charnier qui circulent sur les réseaux sociaux et qui font état d’une exécution sommaire collective des forces armées maliennes, les Fama, sur des populations civiles dans le secteur de Diabaly, dans la nuit du 1er au 2 mars.

« L’état-major malien se porte totalement en faux contre ces allégations, qui sont de nature à jeter le discrédit sur les Fama respectueuses des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les forces armées maliennes ne sauraient être responsables d’une telle abjection et ces informations constituent de la désinformation », poursuit le communiqué, avant de préciser qu’une enquête a cependant été ouverte.

De nombreux témoins joints par RFI ont rapporté des arrestations, exécutions et pillages de la part de l’armée malienne dans le cercle de Niono ces dernières semaines. De son côté la Minusma s’est dite préoccupée et a déclaré l’ouverture d’enquêtes liées aux droits de l’homme.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.