Le chômage en net recul en France

 Le chômage en net recul en France

En France, le chômage est en fort recul au mois de mai pour les demandeurs d’emploi de la catégorie A, c’est-à-dire les personnes n’ayant aucun emploi mais en recherche active. Leur nombre recule de 3,5% avec 134 11 inscrits en moins, pour s’établir à 3,729 millions. Toutes catégories confondues, hors Mayotte, le chômage recule en France au mois de mai, de 0,6%, ce qui correspond à 39 000 demandeurs d’emploi en moins.

Si globalement le chômage recule de 3,5% en mai, dans le détail, le résultat est moins bon pour les autres catégories, notamment B et C qui correspondent aux personnes ayant une activité réduite, leur nombre a augmenté de 4,4% ce qui correspond à 95 000 personnes supplémentaires. 

Cette hausse s’explique par le contexte actuel qui reste particulier : de nombreuses personnes sans activité durant le confinement ont retrouvé un emploi partiel en mai, et ont quitté la catégorie A pour les catégories B et C. Malgré tout au global, la baisse est significative dans les trois catégories. C’est une bonne nouvelle car en avril le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A avait enregistré une hausse de 1,7 % en raison du troisième confinement.

Ces bons chiffres du mois de mai viennent confirmer d’autres indicateurs favorables publiés cette semaine. Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) a notamment progressé en mai de 36,9 %, en raison du déconfinement et du début de la saison estivale. Ce nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois concerne un peu plus de 785 000, du jamais vu depuis 2006.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.