Le clan Sassou perçoit 10 % sur chaque sac de ciment de Sonocc et Forspak

 Le clan Sassou perçoit 10 % sur chaque sac de ciment de Sonocc et Forspak

Avec une production annuelle estimée à 300.000 tonnes chacune, les deux cimenteries SONOCC et FORSPAK dénoncent discrètement les injonctions du clan Sassou dont les membres perçoivent 10 % sur chaque sac de ciment produit. C’est l’une des closes qui garantie à ces deux sociétés des avantages sur la fiscalité au Congo.

Située à Loutété dans la Bouenza, la SONOCC a hérité des installations de l’ancienne CIDOLOU et est la propriété des Chinois. La Forspak qui appartient aussi aux Chinois à son usine dans le Niari, plus précisément à Louvakou. Avec une production chacune de 300.000 tonnes annuelles, les deux cimenteries ont vu comment le Nigérian Dangoté a vite gagné le cœur des Congolais avec une production annuelle de 2 millions tonnes.

A l’instar de Dangoté, les deux sociétés chinoises ont connu ces dernières semaines un arrêt de production qui a affecté gravement le marché local. La raison évoquée par les trois sont les pannes des machines, mais l’opinion n’y croit pas et parle des divergences avec le clan Sassou.

A Loutété par exemple, il n’est plus un secret même pour les employés de la SONOCC que le clan Sassou prélève 10 % sur chaque sac de ciment produit dans l’usine. Et cela commence à lourdement peser sur les Chinois qui créent des excuses pour arrêter la production et exercer une pression sur les Sassou Nguesso.

Le clan Sassou n’aime pas apprendre qu’une personne prospère dans les affaires loin d’eux. Ces membres vont tout faire pour y avoir un œil et en tirer des dividendes. Les trois cimenteries du pays qui subissent des pressions du clan Sassou ont promis de reprendre la production du ciment dans les délais afin d’éviter aux populations des désagréments.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.