Le Congo bénéficie d’un appui de 263 milliards du FMI

 Le Congo bénéficie d’un appui de 263 milliards du FMI

Un premier versement de 90 millions de dollars va tomber très rapidement ! C’est reparti ! Le Congo et le Fonds monétaire international (FMI) sont encore tombés d’accord pour un prêt de 455 millions de dollars, soit environ 263,2 milliards de francs CFA. Cet argent sera versé par plusieurs tranches pendant 36 mois, soit trois ans!

Finalement le Conseil d’administration du Fonds monétaire international a suivi l’avis des experts émis en novembre, recommandant que le FMI accorde un nouvel appui financier au Congo. Les experts du FMI estiment que le Congo a fait des efforts dans les réformes. Il faut aussi noter que la Covid-19 a été de beaucoup dans l’examen du dossier Congo.

On sait que le pays avait conclu en juillet 2017 un accord de l’ordre de 448 millions de dollars (259 milliards de francs CFA) avec le même FMI. Mais, le Congo n’a pas tenu ses engagements. Il n’a juste bénéficié que d’un premier versement avant de sombrer dans les mauvaises notes. Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a préféré renégocier un nouvel accord avec le Fonds, avec des conditions plus souples, profitant de la crise sanitaire, que les 48 mesures imposées par le FMI, pourtant tirées de notre propre lettre d’intention d’améliorer les choses.

Bien que la somme ne représente pas grand chose, vu les priorités qui s’imposent dans le pays, mais c’est toute une victoire politique pour le président Denis Sassou N’Guesso qui venait de se faire relire en mars 2021. Il avait besoin de cette remise en confiance sur le plan international. Pour le Premier ministre Makosso qui détient la signature du Congo, il peut se féliciter de l’avoir rendue crédible auprès des institutions financières internationales qui n’attendaient que le top du FMI pour assister financièrement le Congo, en assèchement financier depuis des années.

Mais, il ne doit pas perdre de vue que son maître, Clément Mouamba a totalement coulé, pourtant après avoir obtenu ce même accord. Les requins et les fauves autour de lui et dans le gouvernement, n’ont pas facilité les choses, et le FMI a fermé ses vannes. Une hypothèse à ne pas écarter dans les 36 mois à venir. Comme toujours, les Congolais pensent que l’argent obtenu auprès du FMI permettra de payer les salaires, les bourses et les pensions de retraite. NON! On ne peut pas s’endetter pour payer les dettes.

Pour vous faire une idée : en 2020, la dette auprès de la seule CNSS était déjà de 200 milliards de francs CFA. Comment alors croyez-vous payer cette seule créance avec l’aide du FMI qui d’ailleurs va tomber par tranches pendant 36 mois? Par contre, pour faire respirer l’économie et relancer la consommation, une partie de ces fonds pourront servir à payer la dette commerciale intérieure, celle pour laquelle pleurnichent chaque jour les opérateurs économiques, parce que c’est avec eux que le Congo va relancer son économie. Trois ans : le chemin est si long, les conditions si impérieuses, le Congo se doit de se montrer bon élève du FMI. Il faut donc cesser avec la boulimie !

@Arsène SEVERIN

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.