Le DG canadien du CHU, interdit d’exercer comme médecin au Congo

 Le DG canadien du CHU, interdit d’exercer comme médecin au Congo

La demande d’agrément d’exercer introduite par le docteur Raiche(62 ans)- sorti de l’école de médecine il y a seulement 2 ans – auprès du Conseil départemental de L’ordre national des médecins du Congo, a essuyé un refus. Pourquoi? Explications. Le docteur Raiche s’est adressé régulièrement au Conseil départemental (Brazzaville ) de l’Ordre national des médecins du Congo, auprès duquel il a sollicité un agrément d’exercer.

C’est le circuit normal que doit emprunter tout professionnel de la santé désireux d’exercer au Congo. Généralement, un dossier comportant le cursus académique du demandeur ainsi que ses diplômes obtenus en médecine passent alors par les fourches caudines des fins limiers de l’ordre national des médecins. Qui, discrètement, mènent une petite enquête d’éthique morale du demandeur, au regard de son curriculum vitae, avant d’authentifier les diplômes obtenus auprès des universités indiquées…En ce qui concerne Raiche, à la lecture de son diplôme auquel nous avons eu accès, il a achevé ses études de médecine en juillet 2018.

Toutes nos tentatives visant à en savoir davantage auprès l’intéressé se sont heurtées à une fin de non recevoir. Il y clairement indiqué que le directeur général du CHUB est né le 24 avril 1958 à Drummondville au Canada. Qu’il a achevé sa formation en médecine en juillet 2018 à Cuba. En d’autres termes, le directeur général du CHUB a 62 ans.

Il est devenu médecin à 60 ans. Il s’agit certainement d’une formation complémentaire pour, peut-être, meubler son cv ou approfondir ses connaissances. Comme je suis entrain d’en suivre une sur l’expertise comptable pour mieux mener mes investigations en économie. Normal. Sauf que dans le cas de Raiche, selon la législation du travail au Congo, le médecin pratiquant est admis à faire valoir ses droits à la retraite à 60 ans; le professeur titulaire à 65 ans. Est-ce qui justifie le refus d’agrément d’exercer du Conseil départemental de l’Ordre des médecins du Congo au docteur Raiche?

Une chose est possible, sauf si nos sources nous trahissent, nos différentes investigations auprès des services par lesquels Raiche est passé au Canada n’indiquent pas qu’il a déjà exercé comme médecin pratiquant. Il a toujours été dans l’administration hospitalière où, en 2006, Raiche a même écopé d’un blâme…

Est-ce donc au Congo que le docteur, fraîchement formé à Cuba il ya 2 ans, voudrait s’initier à la pratique de la médecine? Le directeur du CHUB, qui n’a pas voulu répondre à nos questions, pourrait-il, enfin, utiliser la carte de la transparence pour justifier de sa qualité de médecin? Le Congo n’est pas une poubelle des médecins à la retraite et qui plus est un laboratoire d’initiation à la médecine. Il appartient donc au ministère de la santé qui lui avait déjà délivré une autorisation d’exercer de la lui retirer.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.