Le Gabon déploie des troupes d’élite de son armée à sa frontière avec le Congo

 Le Gabon déploie des troupes d’élite de son armée à sa frontière avec le Congo

La forte militarisation ces derniers temps d’une grande partie de la frontière entre le Gabon et le Congo dans la partie nord par les troupes de Libreville fait couler beaucoup de salives de part et d’autre. Ali Bongo aurait fait déployer les troupes d’élite de son armée après le scandale Junior Omar Bongo. Libreville soupçonne Oyo de déstabilisation de ses institutions et n’entend pas tolérer toute ingérence dans sa politique intérieure par le clan Denis Sassou Nguesso.

Si au Congo, le clan Sassou Nguesso a pris le pouvoir en otage, au Gabon, le clan Bongo en a fait autant et est allergique aux ambitions démesurées d’Oyo de contrôler aussi Libreville par la promotion politique de Omar Denis Junior Bongo alors que Nouredine Bongo semble être le successeur de son père Ali.

C’est en se rendant aux obsèques de son oncle que le cortège impressionnant et anormal de Denis Omar Junior a été stoppé net à la frontière par l’armée gabonaise sous les ordres direct du palais de bord de Mer. Il n’était pas question que le petit-fils du dictateur Congolais vienne faire son m’as-tu-vu lors de ses obsèques avec sa comitive. Plus de 80 véhicules composaient ce cortège.

Ce refus du Gabon à l’entrée sur leur territoire du fils d’Omar Bongo a refroidi les relations entre Libreville et Oyo au point de pousser Ali Bongo a déployé ses troupes d’élite sur une bonne partie de la frontière nord avec le Congo. On parle de plus de 3000 hommes surarmés et prêts à rejouer toute tentative de déstabilisation orchestrée par Oyo.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.