Le gouvernement s’implique pour garantir l’éducation de qualité

 Le gouvernement s’implique pour garantir l’éducation de qualité

Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a indiqué le, 13 Septembre à Brazzaville, que la tenue des états généraux de l’éducation nationale, de la formation et de la recherche visait à construire un système éducatif plus performant, en mesure de répondre aux nombreuses aspirations du peuple congolais.

«Les états généraux de l’éducation de la formation et de la recherche ne sont pas une messe supplémentaire, ou l’on viendra faire le procès de l’école congolaise, les multiples réflexions menées dans notre pays nous ont déjà permis de déceler les faiblesses de notre système éducatif, l’heure est donc de réfléchir et d’envisager les approches idoines et novatrice à la résolution  des problèmes et défis», a déclaré le premier ministre, Anatole Collinet Makosso, lors de la cérémonie de lancement des états généraux

« L’ensemble des acteurs impliqués du monde éducatif devraient s’interroger sur la façon dont il faut relever les défis ; le modèle de financement adopté, les finalités et les réformes initiées pour améliorer et développer ce secteur. Ainsi  nous invitons tous les participants à mener des concertations objectives, constructives franches, afin de produire des changements quantitatif et qualitatif du système éducatif », a-t-il  exhorté

Pour le Haut-commissaire à l’organisation des états généraux, de la formation et de la recherche, Hellot Matson Mampouya, la tenue des états généraux de l’éducation nationale de la formation et de la recherche serait le 3ème pas important qui permettra au Congo d’aller avec un peu plus d’emprunt vers les concertations locales que sont les consultations départementales durant deux semaines et ce à partir du 12 octobre 2022

« Les états généraux  encourageons  la formation sur place, aussi bien que dans le secteur public que privée, l’esprit d’initiative, la créativité la volonté de rechercher l’excellence, le courage de compter parmi les meilleurs, l’amélioration et la construction  des infrastructures en quantité et en qualité, la vulgarisation du numérique et de l’internet en milieu scolaire et universitaire , l’amélioration de la condition des enseignants , la prise en compte scolaire des populations vulnérables », a-t-il ajouté

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.