Le vieux Issanga, le féticheur qui lave nu les hommes politiques congolais à Zanaga

 Le  vieux Issanga, le féticheur qui lave nu les hommes politiques congolais à Zanaga

Dans un petit village près de Zanaga dans la Lekoumou, la cour du vieux Issanga est la plus visitée par les hommes politiques depuis que la rumeur a couru sur la présence de Denis Sassou Nguesso. Des hommes politiques de tout bord ainsi que des jeunes qui se lancent dans l’arène politique font le voyage de Zanaga en toute discrétion pour aller consulter le vieux Issanga qui est le seul qui peut affirmer avoir vu la nudité d’une grande partie de la classe politique congolaise. Il leurs rend puissants et fortifie leur protection.

Ayant hérité des pouvoirs ancestraux, ce que les blancs appellent maladroitement la magie africaine, le vieux Issanga fait le bonheur de nombreux politiciens et personnes lambda en proie à des problèmes spirituels et sanitaires qui dépassent l’entendement de la médecine moderne. Après avoir fait le bonheur de la classe politique Gabonaise où il a amassé des millions, Issanga Robert de son vrai nom est rentré dans son Zanaga natal pour être au service des siens.

Il est à l’origine de la résurrection politique de l’ancien ministre et actuel député de Zanaga, Marcel Mbani. Des personnes vivant en Europe n’hésitent pas à le consulter dont plusieurs femmes qui ont « attaché» leurs époux européens.

Mais, depuis que la rumeur a fait circuler que Denis Sassou Nguesso aurait séjourné discrètement à Zanaga pour bénéficier du travail du vieux Issanga, c’est tout le monde qui y vient désormais. Même le malade Isidore Mvouba y a séjourné dit-on dans la localité.

Le vieux Issanga exige à tous ses patients de se déshabiller pour les rituels de puissance et protection. Assis dans une grosse bassine et tout nu, les hommes politiques sont lavés avec une eau composée des feuilles et écorces d’arbre avec des ossements de certains animaux sauvages. Après cette cérémonie, les hommes politiques recouverts d’un pagne rouge doivent faire 10 tours de la concession du vieux Issanga en émettant leurs vœux.

Le plus généreux des visiteurs du vieux Issanga en dehors du chef de l’État seraient les hommes politiques du nord contrairement à ceux du sud, surtout du Niari et Lekoumou qui ramènent même leur « maboko makakou » chez le féticheur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.