Législatives 2022 : la force publique vote ce 26 juillet

 Législatives 2022 : la force publique vote ce 26 juillet

Le vote par anticipation des militaires, policiers et gendarmes, comptant pour le second tour des élections législatives, a lieu ce mardi 26 juillet dans les vingt-cinq circonscriptions électorales en ballotage.

A Brazzaville, huit circonscriptions sont concernées par le deuxième tour. Il s’agit notamment des quatre circonscriptions électorales de Makélékélé, dans le premier arrondissement de Brazzaville, de la première et la troisième circonscription de Moungali, de la quatrième circonscription de Ouenzé et de la première circonscription électorale de Mfilou-Ngamaba.  

Trois duels de 2017 revenus en 2022

A Moungali 1 et 3 ainsi qu’à Ouenzé 4, ce sont les trois duels du second tour de 2017 qui sont revenus. Aimé Hydvert Mouagni du Club perspectives et réalités (CPR) avec 34,02% contre Jean Bonard Moussodia de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki) 31,06%. En 2017, c’est le président du CPR qui l’avait emporté, en dépit de la requête en annulation introduite auprès de la Cour constitutionnelle par Jean Bonard Moussodia, alors candidat indépendant proche de l’UDH-Yuki.

 Dans la 3e circonscription électorale de Moungali, Jean Didace Médard Moussodia du Parti pour l’unité, la liberté et le progrès (Pulp) 43,67%  affrontera Gervine Mouger Mounea Dizangué Aya du Parti républicain et libéral (PRL) 24,66%. Les deux candidats se connaissent bien depuis les législatives de 2017 où le Pulp en est sorti vainqueur.  

Après avoir remporté le duel de 2017, Ninon Pachel Gouamba du Parti congolais du travail (PCT) se trouve, une fois de plus, face à Jean Jacques Malanda du Pulp. L’écart entre les deux candidats est minime d’autant plus que lors du scrutin des 4 et 10 juillet, le premier a obtenu 24,98% contre 23,46% pour le second. En 2017, Jean Jacques Malanda qui dénonçait des violences, dont il ferait l’objet de la part de son challenger avait porté l’affaire devant le juge constitutionnel, sans en trouver gain de cause.  

On votera également ce 26 juillet dans le Pool, notamment à Kinkala commune, à Kimba, Goma Tsé-Tsé et Vinza. Dans le département de la Bouenza, quatre circonscriptions électorales sont concernées par le second tour à savoir : Mouyondzi, Kingoué, Boko-Songho et Madingou commune.

Dans le département du Niari, on vote à Moutamba, Moungoundou sud, Mayoko à Kimongo et à Kibangou. A Pointe-Noire, deux circonscriptions sont en ballotage, précisément Ngoyo et Tchiamba-Nzassi. Dans le Kouilou, seule la première circonscription électorale de Mvouti est concernée par le second tour des 26 et 31 juillet. La Lekoumou ne fait pas exception. Les habitants de Bambama sont, quant à eux, appelés à départager Adorien Tsoumou Mounkassa de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale et l’indépendant Judes Wilfride Souaka.

En raison du vote des agents de la force publique, la campagne électorale en cours est suspendue le 25 juillet à minuit pour ne reprendre que le 27 avant d’être close le 29 juillet.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.