Législatives et locales 2022 : la majorité présidentielle se mobilise pour consolider ses sièges

 Législatives et locales 2022 : la majorité présidentielle se mobilise pour consolider ses sièges

A moins d’un mois des élections législatives et locales des 4 et 10 juillet prochains, le collège des présidents des partis membres de la majorité présidentielle s’est réuni, le 9 juin à Brazzaville, sous l’autorité de son président par intérim, Pierre Moussa, pour ficeler les stratégies lui permettant d’assurer une nouvelle victoire à l’issue de ces scrutins.

Dans son mot d’usage à valeur d’exhortation, le président par intérim de la majorité présentielle a rappelé aux responsables des formations politiques les principes de base qui fondent ce cartel. Une manière pour Pierre Moussa d’étouffer les dissensions qui prévalent déjà au sein de leur plate-forme au sujet du non-respect des closes sur le positionnement des candidats dans les circonscriptions électorales.

« Les périodes électorales sont toujours les plus difficiles dans les coalitions politiques à travers le monde, même au sein des partis les plus forts de la planète. C’est en prévision de tout cela que nous sommes réunis ce jour pour mettre en place les stratégies communes en vue de consolider notre majorité, nécessaire pour permettre à notre président de bien travailler », a souligné Pierre Moussa.

Dans son exhortation, il a affirmé que selon les clauses qui régissent leur cartel, par exemple, lorsque le siège à pourvoir est occupé par un député membre de la majorité présidentielle, tous les autres sont tenus de le soutenir. Un message qui est mal passé chez certains partisans de la plateforme.

« Cela paraît vrai, mais on devrait enquêter en amont pour savoir, dans chaque circonscription électorale, si les prétendus candidats ont une base électorale pour être désignés que d’imposer les gens qui ne pèsent absolument pas. Comme cela est fait ainsi, nous risquerons d’y aller en rangs dispersés et que le meilleur gagne », a lâché, sous anonymat, le président d’un parti membre de la coalition.

En attirant l’attention des membres de la majorité présidentielle, le souci de Pierre Moussa est de voir ce groupement politique réuni autour du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, d’aller à ces échéances électorales en rangs serrés afin de lui garantir une nouvelle victoire.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.