Les jeunes de Mfilou sensibilisés aux méfaits de la violence

 Les jeunes de Mfilou sensibilisés aux méfaits de la violence

La maire du 7eme arrondissement Mfilou, Sylvia Makosso Ngakabi a invité le 13 septembre à Brazzaville les agents de sécurité, le comité du marché et les chefs des quartiers à sensibiliser la population aux méfaits de violence juvénile. 

« Je suis peinée et je ne sais pas si vous remarquez que l’insécurité est en train de gagner du terrain, il y a un jeune travailleur de MTN qui a subi des actes atroces et cela peut arriver à tout le monde. Alors je vous invite à sensibiliser les citoyens partout où vous êtes que se soit dans les administrations, dans nos familles. Soyons de cela qui prône la paix », a indiqué la maire de Mfilou Sylvia Makosso Ngakabi lors d’une communication à l’endroit les agents de sécurité, le comité du marché et les chefs des quartiers de son arrondissement.

La mairesse de Mfilou a fait savoir que la violence perpétrée par les jeunes dénommés « bébés noirs » empêche les gens de vivre et de circuler paisiblement le jour comme la nuit.

Outre la question de l’insécurité, elle a également parlé de la problématique de l’emprise des routes par les petits commerces et par tous autres objets. « Je demande aux comités des marchés de sensibiliser sa base, afin que les commerces qui encombrent les routes soient dégagés en vue de permettre la libre circulation », a- t-elle déclaré.

De son côté, la cheffe de quartier Kiélé tenard Veronique Demassouet a fait savoir qu’elle relayerai ces informations reçues par la maire. « Elle nous a sensibilisés sur l’insécurité et l’encombrement des routes par les commerçants. Il revient à nous de relayer et sensibiliser la population », a-t-elle souligné.

A l’issue de cette communication, Sylvia Makosso Ngakabi a demandé aux chefs des quartiers d’enrôler et de déposer les listes avant le 25 septembre à la mairie, en vue d’une aide en fourniture scolaire des enfants des parents en situation précaire.

Pour la mairesse de Mfilou Sylvia Makosso Ngakabi  cette violence perpétrée par les jeunes dénommés « bébés noirs » empêche les gens de vivre et de circuler paisiblement le jour comme la nuit dans les quartiers de Mfilou.

Outre la question de l’insécurité, la maire a communiqué sur la problématique de l’emprise des routes par les petits commerces et par tous autres objets. « Je demande aux comités des marchés de sensibiliser sa base afin que les commerces qui encombrent les routes soient dégagés en vue de permettre la libre circulation », a-t-elle déclaré.

De son côté, la cheffe de quartier Kiélé Tenard Véronique Demassouet a fait savoir qu’elle va s’atteler à relayer les informations reçues par la maire. « Elle nous a sensibilisés à l’insécurité et à l’encombrement des routes par les commerçants. Il revient à nous de conscientiser la population », a-t-elle relevé.

A l’issue de cette communication, Sylvia Makosso Ngakabi a demandé aux chefs des quartiers d’enrôler et de déposer les listes des enfants en situation de précarité sociale avant le 25 septembre à la mairie en vue d’une aide en fourniture scolaire de ces enfants des parents.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.