Les jeunes de plus en plus esclaves des jeux de hasard

 Les jeunes de plus en plus esclaves des jeux de hasard

La dépendance d’une frange de la jeunesse aux jeux de hasard, misant au quotidien dans l’espoir de gagner de l’argent, commence à inquiéter. Si les parieurs y voient un moyen facile et rapide de gagner de l’argent, une autre opinion considère ces jeux comme une sorte de passe-temps dangereux et oisif. 

Les jeux de hasard sont devenus un véritable phénomène de société, pour certains parieurs jeunes ou personnes âgées ; les sans-emplois et même les travailleurs, c’est une sorte de ruée vers l’or. On mise moins pour gagner plus. Mais comme la chance peut souvent jouer un sale tour au hasard, gagner n’est pas toujours une formalité.

Pour d’autres parieurs qui ne gagnent pas souvent, la déception est certes là mais l’espoir de gagner un jour demeure leur motivation. Certains parieurs qui depuis des années dépensent plus qu’ils en gagnent. « Ça fait 5 ans que je joue à ce jeu mais depuis là, je n’ai plus d’économie. Je continue de jouer en espérant gagner un jour », lâche Exaucé Bitsimba.

Selon un autre parieur Destin Mbouba, ces jeux ressemblent à une drogue. « C’est difficile pour un parieur d’un jour à l’autre de laisser de jouer car ces jeux de hasard sont comme une drogue ».

Un père de famille pense que les jeunes ne doivent pas s’adonner à cette activité qui risquerait d’entraver leurs consciences. Les jeunes doivent au contraire penser à leur avenir par la formation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.