Les policiers tortionnaires du viaduc de kintélé arrêtés

 Les policiers tortionnaires du viaduc de kintélé arrêtés

C’est une vidéo tournée par les policiers aux mêmes qui a mis en émoi l’opinion congolaise sur les réseaux sociaux. Un homme criant de douleurs atroces se voit sa jambe être brisée par un policier en tenue à l’aide d’un marteau. les images sont insoutenables. 

Emotion face à la cruauté

C’est une vidéo qui dure 5 minutes qu’il est difficile de suivre jusqu’à son terme, témoignent de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux qui ont tenté de suivre cette scène de torture à ciel ouvert ouvert. Impossible de dater cette vidéo, mais le lieu de son tournage est bien identifiable, sous le viaduc de Kindtele, viaduc qui contourne Brazzaville par les quartiers nord. Face aux nombreuses réactions d’indignation suscitées par ces tortures infligées par des policiers la hiérarchie a vite pris les choses en main. « Après enquête, il s’est avéré que le policier est un brigadier chef qui se surnomme Tyson. Il travaille au commissariat de la Tsiémé. Il serait le chef de cette bande qui aurait opéré avec des civils habillés en policiers. Ils ont tous été interpellés, comme le montrent ces photos. Ils seront présentés devant le procureur ce mercredi 5 janvier 2022″ affirme Le Troubadour de Brazzaville sur sa page Facebook.

Droits humains et policiers en civils

La police congolaise est mise à l’index depuis de nombreuses années pour sa pratique de la torture. Fin 2021, 6 jeunes sont retrouvés morts au Commissariat central de Brazzaville, leurs proches ont accusé la police de les avoir torturé selon les autopsies réalisées à la demande des organisations des Droits de l’Homme. Aussi, la police congolaise est connue d’avoir en son sein des supplétifs « policiers en civils » chargés des basses besognes. Alors que ces corps de supplétifs avaient été dissouts ils est fort probable qu’ils continuent d’opérer sous les ordres de certains responsables de commissariats de Brazzaville.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.