Les troupes angolaises menacent d’occuper le Kouilou

 Les troupes angolaises menacent d’occuper le Kouilou

Une énième menace de l’armée angolaise qui accuse le Congo de servir de base arrière aux forces du FLEC. Une note a été adressée au général Olessongo, commandant de la zone militaire du Kouilou pour le mettre en garde. L’Angola depuis son intervention en 1997 chie sur les FAC à son bon vouloir.

« Pour le restant de la vie notre proximité territoriale avec ce Pays dit-on Frère sera en permanence risquée dès l’instant où il avait été officiellement autorisé à ses Soldats d’entrer chez nous régler nos contentieux par la force. Désormais pour leurs dirigeants, notre politique doit être dictée par eux dans le but de garantir leur expansionnisme vers le Cabinda et contrôler au besoin notre économie. » écrit un Congolais avant de poursuivre

« Or, humainement nous n’avons pas le droit de renvoyer chez eux des Cabindais qui viennent se réfugier chez nous, surtout s’ils ne sont pas armés. En les appelant par FLEC, on comprend qu’ils les militarisent tous alors que ce sont souvent de simples Cabindais. Quand vous faites découvrir votre nudité à une femme, elle vous tient surtout si elle y a vu des défauts excusez-moi de le dire. Le Nigéria pour l’Île de Bakassi n’est pas parvenu à rentrer au Cameroun, voila qu’ils vivent en bonne intelligence. »

« Voilà une armée qui se respecte et se fait respecter, la notre (FAC) par contre, quand les militaires angolais font des incursions sur notre territoire, tuent nos concitoyens, parfois désarment nos gardes frontières, l’armée congolaise n’a jamais levé son petit doigt même par écrit comme a fait cet officier angolais. » écrit un internaute

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.