Loi Tshiani : « Je crois que le chef de l’État a tranché » (Katumbi)

 Loi Tshiani : « Je crois que le chef de l’État a tranché » (Katumbi)

L’ancien gouverneur du Grand Katanga, Moïse Katumbi, s’est exprimé ce lundi 27 septembre 2021 à Goma, au Nord-Kivu, sur la proposition de loi sur le verrouillage de certains postes de souveraineté aux Congolais nés de père et de mère originaires de la République démocratique du Congo.

Pour le président d’Ensemble pour la République, cette proposition de loi initiée par l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, est une distraction.

Par la même occasion, il a rappelé aux élus nationaux la nécessité de proposer des lois qui améliorent le social des Congolais ainsi que la situation économique de la RDC

« J’ai suivi le chef de l’État quand il était aux États-Unis et je crois qu’il a tranché. Pour moi, c’était une distraction. Le Congo n’a pas besoin de la division, on ne doit pas être distrait. Je ne suis pas venu à Goma dans le cadre de faire la politique, je suis venu voir mes frères et sœurs. Le plus important pour les Congolais, c’est le social, la situation économique de notre pays, la souffrance de la population Congolaise. S’il y a une loi pour améliorer la situation de la population Congolaise, je serai d’accord avec n’importe qui », a dit Moïse Katumbi.

Lors d’une interview accordée récemment à la Voix d’Amérique (VOA/Afrique), le président Tshisekedi s’est montré défavorable à la proposition de loi initiée par Noël Tshiani et endossée par le député Singi Pululu. Entre-temps, ce texte n’a pas été retenu parmi les matières qui seront traitées durant cette session de septembre à l’Assemblée nationale.

Fidèle Kitsa depuis Goma

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.