Mathias Dzon dépose un recours à la Cour constitutionnelle

 Mathias Dzon dépose un recours à la Cour constitutionnelle

Le candidat de l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD), Mathias Dzon, a déposé le 25 mars un recours en annulation des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle des 17 et 21 mars derniers, à la Cour constitutionnelle.

Arrivé en troisième position avec 1, 90% des suffrages exprimés, le 1er secrétaire national de l’Union patriotique pour le renouveau national (UPRN), a contesté le 24 mars lors d’un point presse, les résultats provisoires rendus publics par le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou. « Je ne reconnais pas ces faux résultats et les rejette catégoriquement. J’attaquerai ce mensonge d’Etat auprès de la Cour constitutionnelle », a lancé Mathias Dzon.  

Il a aussi avancé l’empêchement « définitif » d’un des sept candidats en lice, feu Guy Brice Parfait Kolelas, appelant à l’application immédiate de l’article 70 de la Constitution. Cet article dispose, a-t-il rappelé : « Avant le premier tour, en cas de décès ou d’empêchement définitif d’un candidat, l’élection est reportée de 90 jours, à compter de la date du report… Le pouvoir a délibérément camouflé à l’opinion nationale et internationale, l’empêchement définitif du candidat Parfait Kolelas avant le premier tour, pour se donner les moyens de perpétrer un nouveau coup d’Etat électoral ».

Notons que le candidat de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), Guy Brice Parfait Kolelas, appelait, sur son lit d’hôpital, les Congolais à aller voter. « Mes chers compatriotes, je me bats contre la mort, mais je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement. Je ne me serais pas battu pour rien », s’exprimait-il.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.