Mikalou : Gustave Elenga, un jeune chômeur qui a détourné l’argent de l’achat du caveau de son propre père

 Mikalou : Gustave Elenga, un jeune chômeur qui a détourné l’argent  de l’achat du caveau de son propre père

C’est en arrivant au cimetière de Bouka dans la banlieue nord de Brazzaville que la famille se rend compte que le caveau pour inhumer son père n’a jamais été acheté. Gustave Elenga est portée disparu depuis deux jours avec la somme de 500000 frs.

« Dans ce pays, les gens ne craignent désormais que la pluie, même dans les églises on vole l’argent de la quête et les téléphones des fidèles. Comment peut-il détourner les frais du caveau de son propre père ?» s’est interrogé son oncle.

Premier garçon d’une famille de huit enfants, Gustave Elenga fait aujourd’hui parler de lui dans la famille et le quartier. Personne ne pouvait imaginer un tel scénario et les voisins se sont appropriés l’histoire. « Bien qu’il soit chômeur, il ne pouvait agir ainsi ! »

La famille s’est vu aujourd’hui d’acheter un autre caveau devant le fait accompli au cimetière pour ne plus ramener le corps à la morgue. Le défunt père de Gustave qui est un fonctionnaire au ministère des affaires étrangères est décédé après une longue maladie au CHU de Brazzaville.

Étant le premier garçon de la famille, la famille lui a confié certaines responsabilités dont l’achat du caveau où devrait être enterré son père. Jusqu’au dernier jour, Gustave Elenga a fait croire à tout le monde avoir tout réglé et a indiqué lequel des cimetières privés de Bouka.

On apprend aujourd’hui qu’il serait criblé de dettes d’où ce comportement sur les finances des funérailles de son père.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.