Ministère des Finances : les agents appelés à se faire vacciner contre la Covid-19

 Ministère des Finances : les agents appelés à se faire vacciner contre la Covid-19

Le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, a invité le 12 août à Brazzaville l’ensemble des agents et cadres des finances à se faire vacciner en vue de limiter le risque de propagation du virus dans les différentes administrations financières.

L’appel a été lancé lors de la visite des stands de vaccination installés dans l’enceinte du ministère des Finances en présence des directeurs généraux des impôts et du domaine, des douanes et des droits indirects ; du trésor ; du budget ; de la Caisse congolaise d’amortissement ; de la Banque postale du Congo ; des ressources humaines et de la formation.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne de vaccination lancée par ledit ministère le 4 août dernier à l’endroit des agents et cadres des administrations fiscales. Selon Marie Ngouari, superviseur de vaccination au site dudit ministère, deux types de vaccins sont administrés aux agents. Il s’agit de Sputnik-light, à recevoir en dose unique, et du Sinopharm, uniquement en deuxième dose. A en croire ses propos, 168 agents se sont déjà fait vacciner : 120 hommes et 48 femmes.

 « La campagne a débuté le 4 de ce mois et nous étions censés finir ce 14. Mais, pendant sa visite, le ministre a laissé entendre une éventuelle possibilité de prolongation de deux semaines. Au départ les agents manifestaient peu d’engouement à l’idée de se faire vacciner mais, depuis un moment, nous recevons 20 à 30 agents par jour », a-t-elle expliqué.

Soulignant l’importance de la vaccination, le ministre délégué au Budget a rappelé que le taux de vaccination contre la Covid-19 en Europe est nettement plus élevé (50%) contrairement à l’Afrique qui tourne autour d’1 voire 2%. A cet effet, Ludovic Ngatsé estime qu’à l’instar des agents du ministère, il est nécessaire de mobiliser tous les Congolais à la vaccination. « La démarche de vaccination massive permettra à notre pays de ne pas faire face dans l’avenir aux conséquences dramatiques liées à cette pandémie. La protection maximale de tout un chacun c’est le vaccin. Les populations doivent donc répondre favorablement à cet appel qui est un investissement dans leur santé »,  a fait savoir Ludovic Ngatsé.

Et d’ajouter : « L’Etat a investi énormément dans l’acquisition des doses dans ses relations avec ses partenaires extérieurs. La vaccination est gratuite, les agents se doivent de saisir cette opportunité qui s’offre à eux. Aussi, comprendre que cette maladie est insidieuse et peut réapparaitre dans le temps et ensuite faire beaucoup de ravage. Il nous faut donc nous vacciner afin de diminuer le risque de contamination et de propagation ».

Au terme de la visite, le ministre Ludovic Ngatsé a exhorté les directeurs généraux des administrations fiscales à redoubler d’effort dans la sensibilisation à la vaccination.  « La vaccination n’est pas légalement obligatoire mais il est nécessaire. Nous allons continuer ce travail de sensibilisation avec toutes les régies financières. Nous sommes un ministère de souveraineté financière, on ne peut se permettre de prendre des risques de santé liée à tout le personnel. Si nous pouvions limiter les risques en nous faisant vacciner ce serait très bien », a-t-il notifié.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.