Ministres et dignitaires pervers utilisent les enseignants pour leur livrer les collégiennes et lycéennes

 Ministres et dignitaires pervers utilisent les enseignants pour leur livrer les collégiennes et lycéennes

C’est ce qui circule dans plusieurs écoles privées de la capitale du Congo Brazzaville. Des enseignants sont devenus des proxénètes au service de certains ministres et dignitaires pervers qui raffolent les mineures. Ce système de placement prend de plus en plus de l’ampleur et affecte même des garçons qui ont trouvé là une occasion de se faire un peu des sous.

Quand les autorités s’activent à rendre les écoles comme des lieux de débauche, on ne peut plus s’étonner de la faillite du système scolaire Congolais. Certains ministres et dignitaires pervers du pays se plaisent à pêcher dans les écoles privées pour assouvir leurs appétits sexuels.

Pour ce faire, ils utilisent certains enseignants grâce à leur argent pour qu’ils jouent les proxénètes. Des collégiennes et lycéennes sont convaincues moyennant espèces sonnantes et trébuchantes de se livrer sexuellement. La situation du pays aussi favorise cette dépravation des mœurs. Leurs parents étant totalement limités financièrement, ces filles mineures trouvent en la prostitution une source intarissable d’argent.

Il n’est plus rare de voir ces filles traîner en main des téléphones de dernière génération que leurs propres parents ne peuvent s’offrir. Un promoteur d’une école privée qui a été alerté de cette situation a voulu prendre des mesures drastiques contre ses enseignants avant d’y renoncer. Ces dignitaires ont menacé de fermer son école et de lui créer d’autres problèmes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.