Mossendjo : si une fille boit la bière d’un homme, elle doit donner son corps selon la Loi Ndouna

 Mossendjo : si une fille boit la bière d’un homme, elle doit donner son corps selon la Loi Ndouna

Le député de Mossendjo François Ndouna a instauré cette Loi dans cette localité pour éviter des disputes parfois trop belliqueuses entre les hommes et femmes. Des hommes de Mossendjo obligeait aux filles qu’ils invitaient à boire dans un bar à coucher avec eux et tout refus était suivi des menaces ou remboursement des dépenses alcooliques effectuées par l’homme.

A Mossendjo dans le Niari, les habitants ont baptisé cette Loi du nom de son promoteur à savoir leur député François Ndouna. Il n’est plus anodin qu’une fille refuse l’invitation d’un homme dans un bar avançons être incapable après de rembourser l’argent dépensé en cas de son refus d’écarter les jambes.

Les hommes de cette localité ont la mauvaise habitude de croire qu’un fille qui boit leur boisson dans un bar devrait obligatoirement dans leur lit. Plusieurs conflits liés à cela ont été enregistrés dans Mossendjo avec des conséquences parfois désastreuses.

Un camionneur en séjour à Mossendjo a été surpris de voir toutes les filles dans un bar refuser son invitation à partager ensemble un pot. Elles ont toutes évoqué la Loi Ndouna bien que le chauffeur n’avait pas les intentions sexuelles sur elles.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.