Mouyondzi : le plan du PCT de déclarer Mikolo gagnante avec 50 % au deuxième tour

 Mouyondzi : le plan du PCT de déclarer Mikolo gagnante avec 50 % au deuxième tour

La défaite de la ministre Lydia sonne très mal dans les officines du pouvoir qui sont décidés de la faire passer en force au deuxième tour alors que tous les sondages lui donnent perdante. Mouyondzi qui aime bien sa fille la reproche de venir solliciter leur vote au nom du PCT, un parti qui ne sont pas prêts à pardonner pour toutes leurs tueries perpétrées en 1997. Le passé complice de son père joue aussi en sa défaveur.

Jamais Mouyondzi n’a aussi été dans la bouche du PCT avec ce duel entre Claudine Munari et Lydia Mikolo. Si la première l’a remporté largement c’est grâce à son amour inconditionnel pour sa contrée délaissée par le pouvoir actuel pour avoir été le plus fidèle fief de l’UPADS de Pascal Lissouba.

Les résultats du premier tour des législatives du 10 juillet ont donné Munari largement en tête avec 49 % contre 22 % pour Mikolo qui ne veut pas reconnaître sa défaite. Les Mouyondziens reprochent à Mikolo de vouloir les diviser en ramenant son parti dans leurs différences. Ils s’en tiennent au communiqué du PCT dénonçant des violences imaginaires alors tout le monde ce qui s’est passé à Kellé ou à Mossaka où un candidat a été emprisonné.

La victoire de Munari dérange le pouvoir qui veut la faire échouer dans les bureaux alors que dans les urnes, elle est la chouchou de Mouyondzi. Un déploiement des militaires impressionnant est prévu pour le deuxième tour à Mouyondzi, ce qui a poussé les habitants de cette contrée à taxer Mikolo de trouble fête.

« Lydia Mikolo, c’est notre sœur de sang mais elle est victime de beaucoup de choses que son entourage Immédiat a peur de lui dire au risque de perdre son gagne pain, elle traîne un passé très très lourd de son défunt père le feu Mikolo, tout ressortissant des pays de Mouyondzi n’a pas oublié le nom de Mikolo, même les plus petits enfants, elle est du mauvais côté de l’applaudimètre de tous les esprits des pays de Mouyondzi, elle a fait un affront aux beembe’en voulant braver la puissance de Munari, si elle était sage, elle devrait coopérer avec Munari pour essayer de faire effacer toutes ces pesanteurs, à vous qui êtes avec elle, prenez le courage de voir toutes ces préoccupations, sinon c’est nul, n’oubliez pas que le beembe’a un cœur très dur, bref.. » a commenté un Béembé dans un forum.

« En 1997, le vieux Mikolo avait trahi les Béembés en les envoyant dans la forêt, et en contre partie, Sassou parraine sa fille Lydia. Voilà le deal.» Renchéri un autre qui poursuit que dans la logique, le PCT ne peut jamais gagner dans les pays de Mouyondzi et s’ils l’ont fait à Mabombo, Yamba, Kingoué, à Mouyondzi Poste ça ne passera pas !

Pour le deuxième tour, les habitants se disent déterminer à être vigilants pour ne pas se laisser voler leur victoire par un pouvoir qui n’a rien fait pour Mouyondzi. A Mpila, le plan consiste à faire avaler que les 5 candidats perdants dont Mboussi Ngouari reporteront leurs voix en faveur de Mikolo, ce qui est absurde.

« Pourtant c’est Mikolo et son PCT qui ont voulu tricher et grâce à notre vigilance leur plan a été déjoué, et les voilà qui parlent d’intimidations etc … » conclu un habitant qui demande à Mikolo de ne pas hériter du lourd et triste passé de son père en ne pas diviser Mouyondzi.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.