Onze députés européens sanctionnés pour fausses missions d’observation électorale

 Onze députés européens sanctionnés pour fausses missions d’observation électorale

Le Parlement européen a décidé de priver huit d’entre eux du droit d’effectuer des missions d’observation électorale pendant un an, trois autres écopent uniquement d’un avertissement.

Équateur, Kazakhstan, Crimée, Venezuela, ces voyages se sont déroulés lors d’élections non reconnues par le Parlement européen.

Non seulement ils se seraient targués de leur statut d’élus européens pour mener des missions d’observation lors d’élections où le Parlement ne voulait pas dépêcher d’observateurs à cause de conditions électorales insuffisamment démocratiques, mais en outre, plusieurs de ces missions ont été effectuées aux frais des États visités…

Les missions d’observation électorale sont une des activités régulières des députés européens ; leur présence est considérée comme une caution de l’UE pour la validité des résultats. Et certaines missions se retrouvent dans le collimateur quand elles sont accusées par des organisations non-gouvernementales de légitimer des scrutins douteux.

C’est le cas par exemple pour le voyage en Ukraine de cinq eurodéputés du Rassemblement national il y a un an à l’occasion de la consultation constitutionnelle russe. Ils s’étaient rendus en Crimée ce qui avait valu une demande d’explication à l’ambassadeur de France à Kiev. Dans la liste des députés qui écopent d’un avertissement ou d’une interdiction de voyage d’observation pour un an, figurent aussi quatre députés d’extrême gauche (dont une de la France insoumise) pour des voyages d’observation électorale en Équateur et au Venezuela. Le seul député appartenant au parti conservateur a uniquement reçu un avertissement.

Le Parlement européen estime d’abord que certains députés ont oublié de mentionner qu’ils n’étaient observateurs qu’à titre personnel, ce sont ceux qui ont reçu un simple courrier. Mais pour les autres, l’institution souligne que les voyages ont souvent été offerts par les organisateurs des élections qui en retour attendaient des députés européens un rapport positif…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.