Owando: Fâché du choix du 18 Mars, Sassou instruit sa garde d’empêcher le meeting de Yhombi-Kolelas

 Owando:  Fâché du choix du 18 Mars, Sassou instruit sa garde d’empêcher le meeting de Yhombi-Kolelas

C’est ce jeudi 18 Mars, date qui rappelle l’assassinat du commandant Marien Ngouabi, que le duo Kolelas-Yhombi ont prévu animer un meeting populaire à Owando dans le cadre de leur campagne électorale. Une date qui énerve Denis Sassou Nguesso soupçonné de figurer parmi les auteurs de cet assassinat. Owando, est le fief des Kouyou, ethnie des deux présidents, Ngouabi et Yhombi destitués par Sassou le Mbochis. Les éléments de la DGSP auraient reçu l’ordre d’empêcher la tenue de ce meeting et au pire envoyer les badauds le perturber.

L’assassin bien qu’il nie son forfait n’a jamais sa conscience tranquille et n’aime pas se souvenir du lieu de son crime. A la veille de l’ouverture de la campagne électorale de la présidentielle du 21 Mars prochain, le fils de l’ancien président Yhombi Opango a décidé de s’allier à celui de l’ancien opposant Bernard Kolelas.

Une alliance peu appréciée par le clan Sassou, qui a toujours voulu faire du Nord sa chasse gardée. Les propos menaçants de Firmin Ayessa contre Jean Jacques Yhombi font partie de cette conception du clan Sassou de voir tout le Nord se ranger derrière eux.

Ce jour 18 Mars, le candidat Guy Parfait Kolelas, accompagné de son allié Jean Jacques Yhombi, doivent animer un meeting à Owando, fief du RDD. C’est aussi un 18 Mars que fut assassiné l’ancien président Marien Ngouabi à Brazzaville. Pour Sassou Nguesso, voir le fils de Yhombi animer un meeting cette date est une offense à son égard.

L’ordre a été donné aux éléments de la garde présidentielle de faire tout pour que ce meeting ne se tienne pas ou soit perturbé.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.