Owando : lancement d’un programme de gestion des eaux fluviales et des déchets solides

 Owando : lancement d’un programme de gestion des eaux fluviales et des déchets solides

Le maire d’Owando, Michel Elenga et l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Congo, Raul Mateus Paula, ont lancé le 7 juin, le programme « villes résilientes ». Le volet assainissement du projet va durer deux ans, avec une implication des acteurs de la société civile et des comités de quartiers.

La commune d’Owando disposant d’environ 22 mille habitants et sept quartiers, est l’une des deux villes secondaires du pays ciblées par le programme ‘‘villes résilientes’’. Elle bénéficiera du premier volet Gret impliquant l’assainissement et le renforcement des capacités de la société civile, ainsi que deux autres composantes liées à l’assistance technique à la mairie et la construction des ouvrages de la voirie urbaine, a expliqué Stève Moukendi, chef du projet Gret.

Le lancement de la première phase du programme ‘‘villes résilientes’’ constitue un motif de soulagement pour la commune d’Owando qui, à l’instar des autres localités du pays, est durement impactée par les effets de la crise économique et sanitaire. Le maire de la ville, Michel Elenga, a salué la résilience de ses administrés qui ont développé le sentiment d’espoir et de vivre ensemble.

En effet, avant l’arrivée du projet, la municipalité a expérimenté une démarche participative appelée ‘‘opération Owando ville propre’’ lancée en 2018. L’opération qui a mobilisé la dynamique locale, les groupements des femmes, les comités des quartiers et des associations spécifiques, s’est néanmoins heurtée à des difficultés liées au manque de personnel qualifié, à la rareté des ressources financières, à l’absence de moyen roulant et aux matériels destinés à l’hygiène et la salubrité.

« La commune a des attentes fortes en matière de renforcement des capacités des agents municipaux, d’assainissement urbain, de drainage des eaux fluviales, de gestion des eaux usées et des ordures ménagères », a déclaré Michel Elenga, ajoutant que l’appui européen permettra à sa commune de relever le défi du développement durable, de l’attractivité de la ville et de mobilisation des investissements innovants.  

Le programme ‘‘villes résilientes’’ est entièrement financé par l’UE à hauteur de 32 millions d’euros, soit environ 21 milliards FCFA, dans le cadre du 11e Fonds européen de développement.

« À travers ce projet, l’UE est engagée durablement dans la promotion de l’approche participative du développement local (…) Nous avons quatre ans pour mettre sur pied un système de gestion des déchets, pour améliorer les conditions d’hygiène des ménages, pour renforcer les capacités de la société civile en vue d’enclencher une dynamique vertueuse d’une gouvernance participative », a assuré l’ambassadeur Raul Mateus Paula.  

Enfin, le projet cible environ 110000 habitants d’Owando et de Nkayi dans le département de la Bouenza, ainsi que les maries de deux villes, 3000 ménages et 20 écoles. Les autres phases du projet seront lancées dès le début de l’année prochaine, la construction des ouvrages suivie par l’Agence française de développement et l’appui aux maries.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.