Oyo-Edou : les familles se plaignent des viols légitimés de leurs filles mineures par le clan Sassou

 Oyo-Edou : les familles se plaignent des viols légitimés de leurs filles mineures par le clan Sassou

Plusieurs familles de l’axe Oyo-Edou reprochent au clan Sassou Nguesso d’abuser en toute impunité de leurs filles mineures. N’ayant aucune possibilité de porter plainte devant les tribunaux, certains ont préféré envoyer leurs enfants à Brazzaville ou ailleurs. Les membres de la famille présidentielle comme les agents de la sécurité abusent sexuellement des mineures à des fins parfois fétichistes et menacent de représailles toute contestation.

Le mauvais usage du pouvoir au Congo a des conséquences désastreuses sur le quotidien des citoyens. Alors que presque tout le monde se plaint de la dépravation des mœurs qui s’est installée dans le pays, il est triste de constater que la plus haute autorité de la république couvre de nombreux pervers qui abusent des mineures.

Dans les localités d’Oyo et Edou, fief de la famille présidentielle, les villageois dénoncent les abus sexuels dont sont victimes leurs enfants mineurs de la part des militaires de la sécurité présidentielle et de certains de ses membres. Si certains abusent ces mineurs de force, d’autres utilisent leur pouvoir financier pour les attirer.

De moins en moins, on compte les filles mineures vierges dans ces localités, pour la plupart dépucelées par le clan présidentiel. Depuis un certain moment, les familles ont remarqué les abus sur leurs enfants masculins.

Il a toujours été reproché au clan présidentiel son anarchie sexuelle, tintée d’inceste et de pédophilie, mais l’exercer dans leurs propres villages relèvent incompréhensive. Au plus fort du confinement, nombreuses filles mineures ont passé des semaines presque kidnappées dans les maisons des militaires où elles servaient d’objets sexuels.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.