P/Noire : 17 décès dans la nuit de vendredi à samedi à A Sicé

 P/Noire : 17 décès dans la nuit de vendredi à samedi à A Sicé

Les patients et leurs familles ont vécu une nuit triste entre le vendredi et samedi au centre hospitalier A Sicé de la ville de Pointe-Noire. 17 malades hospitalisés sont décédés sans que les médecins ne fassent rien pour sauver leurs vies. C’est le Congo que veut Denis Sassou Nguesso où le système de santé est défaillant depuis des années sans réellement qu’une solution permanente ne soit trouvée.

17 Congolais ont perdu la vie dans la nuit de vendredi à Samedi à l’hôpital A Sicé de Pointe-Noire alors qu’ils y étaient venus dans l’espoir de sauver leurs vies. Les médecins insensibles déversés dans les hôpitaux du Congo n’ont pu que constater ces pertes en vies humaines.

Lors de la campagne électorale de la présidentielle, les habitants de la ville océane ont été obligés d’aller se poster à l’hôpital général de Nanga pour faire honneur au candidat Denis Sassou Nguesso, qui le visitait. On a entendu de ses partisans que des belles paroles. Cet hôpital est en chantier depuis plus de 12 ans pour un chef de l’État qui se soucie de la santé de sa population. Que du populisme et démagogie moins chères.

Hier nuit, 17 malades hospitalisés ont laissé cette terre face à l’inaction et manque de professionnalisme du personnel médical qui a banalisé la mort. Ce nombre élevé des décès a traumatisé le reste des malades et leurs familles qui redoutent être les prochaines victimes du défaillant système de santé congolais.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.