Cancel Preloader

P/Noire : de centaines de parcelles non branchées reçoivent des factures du courant d’Adou Danga

 P/Noire : de centaines de parcelles non branchées reçoivent des factures du courant d’Adou Danga

Les résidents des parcelles ayant reçu ces factures d’électricité n’en reviennent pas et enfoncent de plus en plus la société E2C ( ex SNE ) que dirige le célébrissime Adou Danga, ancien danseur d’un groupe folklorique Mbochis parachuté brutalement à la tête de cette grande et stratégique structure. Ces parcelles non branchées à E2C pour certaines et coupées depuis des années pour d’autres ont vu comment les agents sont passés leurs déposer des factures d’électricité en concept de consommation des derniers mois. Arnaque ou désordre? s’interroge la plupart.

Avec Denis Sassou Nguesso à sa tête, le Congo tournera toujours en rond et ne va jamais décoller affirment tous les Congolais et étrangers. Comment peut-on confier une société aussi importante et stratégique qu’est E2C à un parvenu comme Adou Danga ? Ce monsieur qui fut un grand danseur d’Ekongo dans un groupe traditionnel qu’il a entraîné aussi en faillite, brille depuis sa nomination par une incompétence incompréhensive.

Le rêve d’industrialisation de Denis Sassou Nguesso est une arnaque de plus parmi tant d’autres. Dans un pays sérieux et soucieux de son devenir, certaines personnes ne peuvent occuper des responsabilités aussi stratégiques. Sans énergie, aucune industrialisation n’est possible. Adou Danga, qui se sait récompenser par ce poste ne fournit aucun effort pour être à la hauteur et les choses s’empirent chaque jour.

Les téléspectateurs des chaînes locales de Pointe-Noire, ont été surpris de suivre un reportage sur une descente des agents de E2C qui chercheraient à comprendre la raison des délestages intempestives des ces dernières semaines dans la ville océane.Cela prouve déjà le manque de sérieux ce cette société qui a en charge la gestion et distribution de l’électricité et qui ne maîtrise pas les causes des coupures.

A Mpaka, un quartier Sud de la ville, Monsieur Ntalanssi, qui n’est pourtant pas branché au réseau E2C a reçu des mains d’un agent cette société une facture de 36.000 frs. Surpris et malgré la remarque faite à l’agent, ce dernier lui a demandé de prendre seulement la facture et d’aller à l’agence principale du centre-ville faire des réclamations.

Ces faits sont signalés dans plusieurs quartiers de la capitale économique du pays qui vit depuis des semaines au rythme des délestages dont E2C ignore les causes.

La rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *