P/Noire : le Général Olessongo impliqué dans un trafic de faux liqueurs au port avec les sujets Indiens qui lui rapporte des millions

 P/Noire : le Général Olessongo impliqué dans un trafic de faux liqueurs au port avec les sujets Indiens qui lui rapporte des millions

Des Indiens sortent du port autonome de Pointe-Noire des cargaisons des faux liqueurs nuisibles à la santé en provenance d’Asie avec le soutien du commandant de zone de cette ville qui n’est entre autre que le général Jean Ondaye Olessongo, ancien porteur de la sacoche de Denis Sassou Nguesso. Consacrant l’affairisme dans l’armée, Olessongo gagne des millions chaque mois que lui reversent ses Indiens.

La prolifération des faux liqueurs importés d’Asie à Pointe-Noire n’a jamais inquiété ni les autorités du commerce ni les distributeurs qui sont des Indiens. Ils jouissent de la protection du Commandant de la zone militaire de la ville, le général Olessongo.

Dans les magasins Park Shop et d’autres tenus par les ressortissants Indiens, les consommateurs abusés croyant avoir affaire à de vrais liqueurs se ravitaillent aux produits qui nuisent après à leur santé. Du poison qui tue à petit feu.

Au port de Pointe-Noire, les services en charge de contrôle des marchandises importées se disent impuissant face au général Olessongo que les Indiens présentent comme leur couverture. La santé des Congolais n’intéressent pas ce général qui n’a des yeux que pour les millions que les Asiatique lui reversent pour la protection qu’il les assure.

Il y a un mois qu’un bateau en provenance d’Asie a déchargé toute une cargaison de faux liqueurs visibles à l’œil nu et qui a été sorti sans aucun contrôle approfondi grâce à l’intervention du général Olessongo.

Ces faux liqueurs sont servis dans les débits de boisson et lieux de détente de la ville en toute impunité et les conséquences sur la santé des consommateurs son visibles. On assiste de plus à l’apparition de certaines maladies jadis inexistantes à cause de ses faux produits importés d’Asie.

Une source familiale du Général Olessongo a soufflé à un journaliste à Pointe-Noire que son oncle a célébré il y a sous peu ses 12 milliards de fortune.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.