P /Noire : l’infirmière de la mort d’A Sicé retrouvée morte dans son sommeil

 P /Noire : l’infirmière de la mort d’A Sicé retrouvée morte dans son sommeil

Elle a confessé avoir participé au moins à l’assassinat de 86 patients admis à l’hôpital A Sicé de Pointe-Noire. Hantée par les esprits de ses victimes, c’est dans une église qu’elle vivait ces derniers jours après sa confession et dans l’espoir d’un salut. Elle morte dans son sommeil sur sa natte dans l’enceinte de la même église alors que la veille une séance de prière spéciale lui a été dédiée.

L’infirmière de la mort qui défraie la chronique par sa confession des actes barbares pratiqués par un groupe de médecins d’A Sicé a rejoint ses victimes. Son corps sans vie a été retrouvé sur sa natte.

C’est après des attaques de ses victimes que cette infirmière a trouvé refuge dans une église dans l’espoir d’obtenir l’indulgence divine. Elle n’a pas hésité à tout avouer au pasteur et l’assemblée sur ses agissements à l’hôpital. Au total 86 Congolais ont été tués par elle dans un but lucratif suite à son partenariat avec la morgue de Pointe-Noire.

Elle recevait la somme de 300.000 frs sur chaque cadavre livré à cet établissement mortuaire. Depuis des semaines, le pasteur et son assemblée, bien que dépassés par son témoignage tentaient au moins d’intercéder en sa faveur auprès de Dieu.

Malgré des fortes pressions sociales, le pasteur n’a pas jugé utile de la livrer à la vindicte populaire laissant au seul Dieu ce pouvoir de juger. A l’église, on se demande des causes de son décès et le pasteur tient à respecter la dernière volonté de l’infirmière qui a demandé être inhumée dans son village sans passer par la morgue de Pointe-Noire.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.