P/Noire : une famille donne en mariage leur fille lycéenne de 18 ans à un parisien de 54 ans

 P/Noire : une famille donne en mariage leur fille lycéenne de 18 ans à un parisien de 54 ans

Une cérémonie de dot qui a indigné cette ruelle du quartier OCH à Pointe-Noire dont la majorité ne comprend pas comment peut-on donner en mariage une fille de 18 à un tonton de 54 ans bien que l’amour est aveugle et n’a pas d’âge. Les mariés se sont connus sur le réseau social Facebook alors que la fille avait 16 ans. La famille a mangé et bu à gogo lors de la cérémonie.

Pour les membres de la famille de la fille, les gens du quartier qui s’indignent de ce mariage sont juste motivés par la haine et jalousie du bonheur du couple. Un homme de 54 ans vivant en France a défrayé la chronique au quartier OCH de Pointe-Noire en organisant la dot et mariage avec sa fiancée de 18 ans et encore lycéenne.

Les deux se sont connus sur le réseau social Facebook alors que la fille n’avait que 16 ans bien conscients de leurs âges respectifs. Le parisien a soutenu durant ces années sa fiancée et a eu un premier contact sexuel avec elle à ses 17 ans. Une relation qui s’est entretenue et solidifiée au fil des années.

Le parisien aujourd’hui âgé de 54 ans et père aussi d’une fille de 22 ans n’a pas hésité à demander la main de sa fiancée dès qu’elle a atteint l’âge de la majorité. Si dans le quartier, les gens parlent d’une relation basée sur le profit mutuel que la fille une fois en France quittera le parisien pou un homme plus jeune, le couple balaie d’un revers de la main cette insinuation. Les deux sont follement amoureux de l’un et de l’autre.

Les parents de la fille qui ont boudé cette relation au début se sont pliés à la volonté de leur fille parait-il pour son bonheur. La dot a eu lieu juste après les épreuves du BAC auxquelles la nouvelle mariée a participé. Une dot de haut niveau qui a laissé bouche-bée le quartier.

Le parisien a mis les bouchées doubles et a honoré comme il se doit sa petite femme auprès de sa famille. La longue liste de dot a été respectée et les invités à la cérémonie ont mangé à leur faim et bu à leur soif.

Accompagné de sa file de 22 ans venue de France et de sa famille du Congo, le parisien de 54 ans dont ce média garde l’anonymat s’est dit être un homme heureux ce jour. Il a rappelé aux invités qu’au départ, il n’était pas question d’amour entre eux, mais au fil du temps qu’il a compris que la fille de 16ans avec laquelle il passait des heures à converser était la femme de sa vie.

Le parisien a aussi insisté que les gens peuvent tout dire leurs âges, mais seul son cœur peut mesurer l’amour qu’il porte pour sa petite à laquelle il a promis de rendre très heureuse. «  Malgré qu’on a bu et manger, mais on est néanmoins indigné ! » pouvait-on entendre des voisins en Kikongo.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.