Panier de la ménagère : des prix des denrées alimentaires galopent au marché

 Panier de la ménagère : des prix des denrées alimentaires galopent au marché

Une augmentation des prix des marchandises dans des marchés de Pointe-Noire, notamment des produits alimentaires, est observée depuis janvier, suscitant les lamentations des acheteurs.

 Les prix des marchandises sont passés du simple au double à Pointe-Noire, voire au triple, s’indignent les acheteurs dans des marchés.

Le litre d’huile végétale, qui coûtait 650 FCFA, est actuellement vendu à 1350 FCFA, pendant que le sac de riz, négocié au départ à  11000 FCFA, se vend maintenant à plus de 20 000 FCFA. Il en est autant pour le bidon d’huile de 25 litres. Même chose pour le kilo de viande, le poulet de 10 ou 12 kilos dont les prix oscillent entre 2500  et 4000FCFA. Or, en décembre dernier, ces marchandises étaient vendues à des prix abordables.

 Dans des marchés, les vendeurs incriminent les grossistes, d’une part, et le laisser-faire des pouvoirs publics, d’autre part, qui  laissent pourrir la situation. Une ménagère croisée au marché de l’OCH s’est exprimée en ces termes. « Nous ne comprenons plus rien de ce qui se passe dans les  marchés, honnêtement avec 3000 FCFA, on ne peut s’acheter qu’un poulet et un peu de foufou. Et le reste ? Comment allons-nous nous en sortir avec ces agissements? Les autorités devraient rapidement voir cette question, parce que la population souffre ».

Notons que cette réalité de la vie chère dans des marchés a pris des allures d’une vraie course à la montre et la ménagère impuissante devant cette pénible réalité n’a que ses yeux pour pleurer.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.