Périple de Dolisie : Feignez de prendre de la hauteur

 Périple de Dolisie : Feignez de prendre de la hauteur

Allez lancer sa campagne depuis Dolisie, pourquoi pas ? Après tout, on demeure au Congo !

Mais dans ce cas, on soigne le terrain longtemps avant. La ferveur dont les journalistes griots vantaient la vigueur a été bien pâle en réalité. Etait-il indiqué de confier la chose à M. Pierre Mabiala dont la manière ne brille pas par l’élégance ?

Si l’effet recherché était de montrer que Dolisie, la ville de Pascal Lissouba est passée dans un autre lit, il est à craindre que le ton en demi-teinte n’ait échappé à personne. Avec les moyens financiers que l’on doit avoir mobilisés, l’on pouvait obtenir une meilleure illusion avec des professionnels.

A tout prendre, un succès plus convaincant était possible au rond-point de Poto Poto rôdé pour le genre. Gardons la décence aux choses certes, mais souhaitons pour notre pays des choses qui forcent réellement le respect, quand on sait que la télévision congolaise est vue de partout à travers le satellite.

Il y a même à Dolisie, chez les obligés du pouvoir, des cadres respectés par leur sérieux et leur courtoisie, qui auraient sûrement obtenu un résultat plus probant.

Aussi, lorsque l’on a annoncé trois (3) semaines avant, avec des allures de führer, que les congolais devaient passer les fêtes de fin d’années cloitrés chez eux pour éviter la propagation de la Covid-19, et que l’on devienne soi-même celui qui créé des clusters à foison, le raisonnement par l’absurde devient une monstrueuse absurdité.

Pire encore, il n’y a pas un seul cérébral dans ce cercle où l’on promeut pour sa trivialité et ses fadaises, capable de dire au Président de la République, qu’il aurait fallu distribuer des masques plutôt que des tee-shirts et des drapeaux à sa gloire.

On voit très bien que dans ce petit vivier qui s’est autoproclamé groupe ethnique le plus important de la République du Congo, on ne trouve pas les cogniticiens les plus doués de notre pays. Pour preuve, pas un seul n’est capable de placer un mot devant le regard patibulaire du chef de clan.

En définitive, même l’euphorie affichée par ceux qui pensent avoir humilié certains officiers de notre armée « en exil », qui à longueur de journée font circuler des rumeurs de coup d’état, ne suffira pour combler le triomphe de la crétinerie sur l’humanité.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.