Pourquoi Emmanuel Macron a – t-il encore décliné l’invitation de Sassou de se rendre à Oyo ?

 Pourquoi Emmanuel Macron a – t-il encore décliné l’invitation de Sassou de se rendre à Oyo ?

Emmanuel Macron qui vient de déclarer devant le parlement européen que l’avenir de leur continent se joue en Afrique aurait une fois de plus décliner l’invitation de Denis Sassou Nguesso à visiter le Congo. L’Empereur d’Oyo est toujours obsédé de voir atterrir l’avion présidentiel français à l’aéroport d’Ollombo. Mais malgré cet énième revers, dans l’entourage de Sassou on croit que tout est encore possible et que Macron se rendra un jour à Oyo après la présidentielle française.

La présidence Congolaise aurait adressé un courrier officiel d’invitation à l’Élysée pour une visite officielle de son locataire Emmanuel Macron au Congo. C’est à l’aéroport d’Ollombo près d’Edou que Macron devrait atterrir selon Oyo qui croyait par cet acte faire taire l’opinion nationale qui se moque souvent des voyages fréquents de Sassou à l’Élysée chez le jeune Macron.

L’Élysée a décliné l’invitation de la manière la plus diplomatique alléguant un calendrier très chargé d’Emmanuel Macron. Une douche froide pour le clan de l’Alima qui rêvait déjà d’une réception grandiose avec les groupes traditionnels de la Cuvette exhibant les pas d’Ekongo à la sortie de l’aéroport.

Les Congolais ne se souviennent même plus de l’année où un président français a foulé le sol de Brazzaville. Après la dernière visite du tonitruant Nicolas Sarkozy, tous ses prédécesseurs ont toujours boudé la destination Brazzaville. Ils ont préféré tous faire venir leur préfet à l’Élysée pour qu’il s’exhibe sur le perron comme il l’aime tant.

Denis Sassou Nguesso a tenté en vain de convaincre François Hollande et maintenant Emmanuel Macron de le rendre visite au Congo. La première autorité Congolaise est caricaturée en occident pour sa dictature sauvage qui ne concède pas une opposition politique. Sassou Nguesso a réinstauré subtilement le monopartisme au Congo, pais rêve d’être bien vu par les occidentaux qui ferment les yeux sous les conseils du monde mafieux des affairistes de la Francafrique.

La meute d’Oyo devrait encore attendre des années pour voir un chef d’État français fouler le sol Congolais et que Télé Foufou le retransmette en direct.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.