Pourquoi le pouvoir d’Oyo a mis tout Pointe-Noire sur écoute téléphonique?

 Pourquoi le pouvoir d’Oyo a mis tout Pointe-Noire sur écoute téléphonique?

Toutes les communications téléphoniques de la ville de Pointe-Noire sont sous surveillance des services secrets Congolais qui redoutent la gestation d’un mouvement insurrectionnel. Avec l’aide de certains spécialistes Israéliens, le pouvoir de Brazzaville a développé un réseau d’écoutes téléphoniques très efficace.

Malgré sa victoire «écrasante» à Pointe-Noire à la présidentielle du 21 Mars, Denis Sassou Nguesso est bel et bien conscient que les habitants de cette ville réellement ne le portent pas dans leurs cœurs et rêvent de le voir loin du palais du peuple. Il a instruit ses services d’intervenir toutes les communications de cette ville pour une durée indéterminée.

Les populations de la ville océane sont sur écoute depuis quelques jours dans le cadre de la volonté conservatrice du pouvoir de Mpila. Ville réputée rebelle, Pointe-Noire a officiellement offert au candidat Sassou Nguesso des scores soviétiques, mais la confiance n’est pas totalement rétablie.

Si jean Dominique Okemba, comme publié dans un site, s’est offert le logiciel Pegasus pour espionner les opposants en prenant le contrôle de leurs téléphones portables, l’ex DGST, toujours aidée par les Israéliens vient à son tour de s’offrir des équipements performants dans les écoutes téléphoniques.

Le problème de conservation du pouvoir à crée une paranoïa parmi les membres influents du clan qui a pris le Congo en otage. Ces gens-là ne s’imaginent plus une vie loin du pouvoir et s’activent tous les jours pour trouver des méthodes conservatoires peu importe le coût et les conséquences.

Le pouvoir soupçonne plusieurs de ses membres de double jeu et de collusion avec les forces négatives dont le berceau serait Pointe-Noire. Chaque appel se référant à la politique du pays est scruté par les services secrets qui opéreraient aussi très discrètement aux arrestations.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.