Raymond Mboulou se plaint de Sassou Nguesso qui ne le gère plus depuis le « touba touba » de son épouse

 Raymond Mboulou se plaint de Sassou Nguesso qui ne le gère plus depuis le « touba touba » de son épouse

Le ministre de l’intérieur Raymond Zéphyrin Mboulou se sent triste depuis que Sassou Nguesso lui a retiré l’organisation des élections au profit de Georges Mbaka. Lui qui soufflait à l’oreille du chef de l’État n’a plus cette chance et est obligé de passer par JDO pour parler au chef. Le touba touba de son épouse poussée à la retraite par le ministre des finances Andely avec l’appui du chef serait la cause de son isolement.

Voir Mboulou triste n’est pas une scène angélique vu son visage ! L’ancien tricheur professionnel des élections du pays a été amputé de cette tâche et a du mal à se ressaisir.Le plus beau de Mpouya dans les plateaux, ne comprend plus pourquoi Denis Sassou Nguesso l’évite et lui a intimé l’ordre de ne plus l’appeler sans passer par JDO.

Ce climat froid entre Sassou et Mboulou a été étalé à Maya Maya lors d’un énième voyage du chef de l’État qui a échangé quelques mots avec d’autres ministres, mais qui est passé devant Mboulou le front fermé.

Le clan Sassou reproche au ministre Mboulou, les railleries de son épouse au moment de céder son poste au Trésor Public en faisant valoir de force ses droits à la retraite. Elle a traité le clan d’ingrat envers elle pour toute la tricherie que son époux Mboulou a endossé lors des différentes consultations électorales. Elle a fait savoir que Sassou avait bel et bien perdu devant Mokoko et c’est son mari Mboulou qui a inversé les résultats.

Raymond Mboulou qui craint d’être débarqué du gouvernement au prochain remaniement se sent triste de cette ignorance dont il souffre de la part de Sassou Nguesso. Il tente de reconduire la situation et redevenir le chouchou de Sassou Nguesso bien que la dernière pagaille à la direction générale des affaires électorales lui est attribuée par l’équipe de Mbaka.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.