RDC : La crainte du contrôle de l’IGF contribue à la progression continue des réalisations des recettes par les régies financières (Nicolas Kazadi)

 RDC : La crainte du contrôle de l’IGF contribue à la progression continue des réalisations des recettes par les régies financières (Nicolas Kazadi)
Le ministre des Finances a, lors de la 8ème réunion du conseil des ministres tenue le 18 juin 2021, fait le point sur le dossier relatif à l’évaluation et au suivi des mesures pour la mobilisation accrue des recettes de l’Etat. 

Nicolas Kazadi a montré la progression continue des réalisations des recettes par les Régies financières de la République démocratique du Congo. 

D’après Nicolas Kazadi, cette situation s’explique notamment par :

– La nouvelle dynamique politique qui a eu un impact positif autant sur les contribuables que sur les fonctionnaires ; 

– Les efforts des services (Régies financières) ; 

– La crainte du contrôle notamment de l’Inspection Générale des Finances ; 

– Et enfin, la transparence accrue apportée par le logiciel de comptabilisation des recettes ISYS-REGIES.

Le ministre des Finances a également relevé que le paiement des salaires couvre globalement 73% des recettes réalisées mensuellement alors que le critère de la qualité des dépenses exige que celles liées aux rémunérations soient plafonnées à 50% des recettes internes. 

« Cette situation exige au Gouvernement de multiplier les efforts dans la mobilisation des recettes et de bien maitriser les effectifs de tous ceux qui sont rémunérés par le  Trésor public« , a martelé le ministre des Finances, Nicolas Kazadi. 

L’appuyant sur ce propos, le ministre d’Etat en charge du Budget, Aimé Boji Sangara, a fait part au conseil du travail en cours qu’il a débuté avec le vice-premier ministre de la Fonction Publique, pour une maitrise des effectifs des agents de l’Etat dans le cadre de l’élaboration en cours du Projet du Budget 2022. 

Concluant sur ce chapitre, le premier ministre est revenu sur son exhortation permanente aux membres du Gouvernement à travailler pour améliorer la mobilisation des recettes dans leurs secteurs respectifs en vue de l’exécution optimale du Programme gouvernemental. 

« Un éveil national patriotique est à promouvoir. Car, les recettes de l’Etat ne sont pas que l’affaire des Régies financières », a martelé le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. 

Pour rappel, ce 8ème conseil des ministres a été présidé par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo depuis la ville de Bunia dans la province de l’Ituri où il séjourne. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.