Reconduit Premier ministre, Collinet Makosso dit ne pas vouloir « décevoir les espoirs du Peuple congolais »

 Reconduit Premier ministre, Collinet Makosso dit ne pas vouloir « décevoir les espoirs du Peuple congolais »

Anatole Collinet Makosso a été reconduit à la tête de l’exécutif, ce jeudi 22 septembre, par le président de la République, Denis Sassou Nguesso, qui lui a renouvelé sa confiance. Après sa nomination, le nouveau Premier Ministre a réaffirmé son engagement à poursuivre « la marche » dans la mise en œuvre des engagements pris par le Chef de l’Etat en mars 2021 devant le souverain primaire. 

Le ministre d’État, directeur de Cabinet du Président de la République, Florent Ntsiba a rendu public un communiqué ce jeudi 22 septembre scellant l’avenir de l’équipe gouvernementale actuelle. 

Il en ressort que le Chef de l’État Dénis Sassou Nguesso a « renouvelé sa confiance » à Anatole Collinet Makosso en le « confirmant » à la tête du gouvernement après les élections législatives de juillet dernier largement remportées par le parti au pouvoir, le Parti congolais du travail (Pct) avec 112 sièges sur 151 à pouvoir.  

Le président de la République lui a enjoint dans la même correspondance « de faire, dans un délai approprié, des propositions susceptibles de concourir à une plus grande efficacité de l’équipe gouvernementale. »

L’ancien ministre de la Jeunesse et de l’Enseignement général au début des années 2010, a réagi suite à ce communiqué de la Présidence congolaise. Anatole Collinet Makosso se veut rassurant quant aux défis que devront relever sa future équipe gouvernementale. 

« Je voudrais en appeler l’ensemble des forces vives, les membres du gouvernement qui vont continuer cette mission avec moi de faire preuve davantage de responsabilité, davantage de courage, de bravoure, d’ingéniosité pour que nous ne puissions pas décevoir les espoirs et les attentes du Peuple mais surtout qu’on ne puisse pas décevoir le Président de la République qui nous a refait confiance », a-t-il déclaré. 

Anatole Collinet Makosso veut se mettre au travail immédiatement au vu de la responsabilité qui l’incombe. 

« L’année prochaine c’est la deuxième année de la mise en œuvre du Programme national de développement. C’est la troisième année du mandat du Président de la République. Nous avons donc intérêt à être davantage à l’ouvrage pour rattraper le temps perdu si tant est qu’on a le temps perdu, mais relever tous les défis qui se présentent à nous », a-t-il souligné.

Dans son propos, le Premier ministre n’a pas hésité de revenir sur son premier passage à la Primature après sa nomination le 12 mai 2021, dressant un bilan positif. 

« Être nommé à une fonction est une chose. Être confirmé dans cette fonction après un exercice de 15 à 16 mois, c’est toute une autre chose, parce qu’on est toujours pas sûr d’avoir convaincu pendant le premier exercice de la mission », avant d’ajouter « mais, si il a plus au Président de la République dans sa mansuétude de nous renouveler la confiance c’est qu’il pense quand même qu’on peut continuer avec lui la marche dans le cadre de la mise en œuvre de son projet de société, les engagements qu’il avait pris lui-même devant le Peuple congolais. »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.