Tribalisme Gendarmerie : sur 1000 retenus, 800 Nordistes et 200 Sudistes, les sudistes obligés de payer 200000 frs

 Tribalisme Gendarmerie : sur 1000 retenus, 800 Nordistes et 200 Sudistes, les sudistes obligés de payer 200000 frs

L’histoire se répète après celle des étudiants envoyés à Cuba, en Chine, cette fois-ci dans la procédure du recrutement au sein de la Gendarmerie Nationale que le tribalisme honteux qui consiste à imposer une domination du nord sur le sud s’est encore manifesté. Sur les 1000 candidats retenus et qui ont rejoint le centre de formation de Kouala Kouala, 800 sont ressortissants contre 200 sudistes lesquels ont été contraints d’abonner une somme oscillant entre 200000 et 250000 frs aux responsables de la Gendarmerie pour être retenus.

Le commandant de la Gendarmerie nationale, Paul Victor Moigny a indiqué le 18 février  à Brazzaville que la  2ᵉ vague de recrutement de plus de 1000 jeunes partira pour une formation de plus d’une année dans la localité de Kouala Kouala,  à 18 km de Brazzaville.

« Le recrutement de cette 2ᵉ vague a fait couler beaucoup d’encre et de salive, après 7 ans d’attente, les 1000 élèves – gendarmes ont passé au mois d’avril 2021 des visites d’aptitude médicale, des tests d’aptitudes sportives et des tests psychotechniques   qui ont permis leur admission pour la formation au métier de gendarme », a déclaré le Général Paul Victor Moigny, au cours d’une conférence de presse.

« Les recalés, sont des candidats qui ne répondent pas aux normes et certains d’entre eux ont été déclarés inaptes d’après les certificats médicaux délivrés par les médecins certifiés de l’hôpital militaire Pierre Mobengo. A cet effet il n’y a ni explication, ni justification à donner par les autorités compétentes », a-t-il ajouté. A la fin de leur formation les élèves- gendarmes seront affectés dans les différentes unités en qualité de gendarmes pour servir le pays.

Seulement selon plusieurs sources bien introduites dans ce corps d’armée, les recalés sont ceux qui n’ont pas pu soudoyer la hiérarchie qui exigeait entre 200000 et 250000 frs à chaque candidat. Une magouille parrainée par lui-même le général Paul Victor Moigny qui une fois de plus fait montre de son tribalisme honteux entre Congolais.

Si le Congo est attaqué un jour par une autre Nation, les militaires de ce pays ne sauront distinguer entre un Nordiste et Sudiste au moment d’éliminer l’ennemi qui serait le Congolais.

La plus grande partie des 800 candidats nordistes retenus sont des cas d’autres autorités nordistes auxquels le Général Moigny n’a opposé aucun contrôle approfondi. « C’est notre pouvoir, attendez votre tour si vous l’auriez encore un jour évidemment ! » c’est ce qu’entendent les 200 retenus Sudistes à la moindre plainte.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.