Sans un service de renseignement de qualité, la disparition de la RDC est une question de temps

 Sans un service de renseignement de qualité, la disparition de  la RDC est une question de  temps

La magouille et la mafia constatées dans cette agence dépasse l’entendement. Lorsqu’un directeur du service de renseignement s’achète des villas à Ma campagne, à Gombe… Dans les quartiers huppés de la capitale Kinshasa, sans que personne cherche à savoir l’origine d’une telle richesse, il y a de quoi s’inquiéter.

Le Président Félix Tshisekedi a récemment dénoncé la mafia et les magouilles dans l’armée, malheureusement il n’était pas allé plus loin, les mêmes magouilles et la mafia sont dans les services de renseignement de la RDC, nous n’avons pas un service de renseignement viable qui soit en mesure de protéger la République en cas d’une menace extérieure.

Un service de renseignement est une organisation gouvernementale qui rassemble des informations (renseignements) au motif de la sécurité nationale, par différents moyens : interception des communications, espionnage, surveillance des individus, cryptanalyse, évaluation d’informations publiques. En RDC nous avons l’agence nationale des renseignements (ANR)

Mais il y a un contrôle interne et cet organe de contrôle peut suivre toutes les activités et dire: Non, minute, on ne peut pas faire cela. Et malheureusement on voit maintenant qu’on délègue tout le sale travail aux services secrets parce qu’ils ne sont pas contrôlés. Puisqu’il n’y a aucun contrôle sur cette agence nationale des renseignements (ANR), l’agence nationale est plongée dans une corruption indescriptible, le traffic d’influence, ceux qui sont sensés d’être sérieux sont devenus les affairistes, ils reçoivent des cadeaux des criminels Libanais.

La corruption, les affaires, les rançons et les magouilles sont devenus un mode de fonctionnement de notre agence nationale de renseignements (ANR).Et pourtant l’ANR est une organisation qui est sensée rimer avec la discipline, l’obéissance sans compromis, l’ordre et le sérieux, malheureusement ce n’est pas le cas maintenant !

Un agent de cette organisation ni le cadre du service de renseignement ne peut être dans les affaires, ni faire des achats spéculatifs sans justifier l’origine des fonds qui ont permis un tel achat. Curieux de constater que les cadres de l’ANR s’achètent des villas, des immeubles, et des véhicules de luxe sans qu’ils justifient l’origine de leur richesse. C’est très grave puisque la RDC, ce pays riche par ses ressources naturelles a grandement besoin d’être en sécurité, sa sécurité devrait être assurée par un service de renseignement de qualité, malheureusement nous n’avons pas un tel service et personne ne se soucie pas de dopter la République démocratique du Congo d’un tel service. Tozokende bien tse !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.