Santé : une application pour une meilleure gestion hospitalière

 Santé : une application pour une meilleure gestion hospitalière

Les avantages du logiciel de gestion hospitalière (E-LGH) ont été présentés le 26 juin à Brazzaville, au cours d’un déjeuner de travail, en présence du ministre en charge de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo.

Conçue par des Congolais, cette application est déjà en cours d’utilisation dans certains hôpitaux. L’informatisation de l’hôpital permet, entre autres, d’améliorer la qualité de l’offre de soins et de services de santé ; d’optimiser la gestion de l’établissement sanitaire. Avant la signature d’un partenariat d’exploitation, l’application est mise à disposition des hôpitaux à titre gracieux.

Selon le directeur général du cabinet conseil IT-Medicalis, Jérémie Mouyokani, la mise en place de ce logiciel est une contribution majeure au renforcement du système de santé au Congo afin de le rendre plus performant. Le logiciel faciliterait également l’évacuation d’un patient d’une structure sanitaire à une autre et le contrôle des produits dans les pharmacies ainsi que la gestion des lits.

« Nous rêvons d’un hôpital 100% numérique. L’hôpital connecté, ce n’est pas une option, c’est un impératif, c’est une obligation. Nous ne pouvons pas faire autrement que d’y aller. Il y a dans ce pays, la volonté de mettre en place la caisse d’assurance maladie. Cette caisse pour qu’elle fonctionne, elle devra conventionner chacun de nos établissements », a expliqué Jérémie Mouyokani, précisant qu’il s’agit d’une évolution inéluctable.

Ce logiciel a été présenté en présence de plusieurs responsables des structures sanitaires tant du secteur public que privé. Une initiative positivement appréciée par l’assistance car il s’agit d’une solution locale.

Le ministre Léon Juste Ibombo a rappelé que la valeur ajoutée de l’économie numérique c’est des logiciels, des applications. Il a encouragé les promoteurs de cette application et exhorté les services de santé à adopter ce logiciel. « Le Congo est en train d’aller vers la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle, cela nécessite que les informations soient assez compactées. Nous sommes heureux parce que ce sont des jeunes congolais qui sont à la base de cette application…C’est un logiciel congolais, nous ferons le plaidoyer nécessaire pour que cette application soit adoptée au-delà de notre pays. C’est un très bon projet », a estimé le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.