Sassou , le candidat qui a déjà épuisé toutes ses promesse, on attend les nouveaux mensonges

 Sassou , le candidat qui a déjà épuisé toutes ses promesse, on attend les nouveaux mensonges

Le 21 mars prochain, les congolais se rendront aux urnes pour élire celui qui présidera aux destinées de la république durant les 5 années à venir. Parmi les 7 candidats en lice, le président sortant part largement favori grâce à son contrôle total sur l’appareil électoral. Les résultats ne refléteront pas la volonté des Congolais estiment nombreux acteurs politiques. Déjà lancé dans la pré-campagne, le candidat Denis Sassou Nguesso, s’efforce de rajouter néanmoins des mensonges dans son carnet de promesses. Il est connu de tous qu’il en a déjà tout épuisé et ne peut que sombrer dans la répétition.

«Qu’est ce que Sassou Nguesso n’a pas promis pour avoir le courage d’en rajouter ? » se demande un habitant de Ouenzé qui espère se faire un peu des sous lors de cette campagne. Bien qu’il se positionne dans l’équipe de campagne du candidat Sassou, il est aussi conscient que c’est un mauvais choix, mais dont on est contraint de faire avec.

Tout son règne, Denis Sassou Nguesso, n’a fait que promettre sans réellement les réaliser bien que son équipe de communication refuse de scruter ses mensonges et l’enfonce de plus belle.

Ce week-end, le président sortant se rendra à Pointe-Noire dans le Kouilou pour les mêmes promesses faites en 2016. Dans son programme, il est prévu la visite de l’hôpital général en construction depuis plus de 5 ans et les chantiers urbains. Des chantiers aux arrêts et relancés juste le temps de la campagne pour berner la population.

Pourtant disposant de la centrale à gaz de Djeno, la capitale économique vit toujours au rythme des délestages. Au lieu de scruter tous ses problèmes auxquels sont confrontés les populations, les autorités locales se préoccupent plus de mobiliser pour prouver au chef de l’État l’amour forcé des habitants envers lui.

Denis Sassou Nguesso, a déjà épuisé toutes ses promesses et les refaire est un manque de respect et considération aux Congolais.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.