Scandale financier au Cfco

 Scandale financier au Cfco

Depuis hier jeudi 17 décembre le CFCO n’a plus d’ordonnateur celui-ci a été mis aux arrêts par la Direction de la Documentation et de l’intelligence ex DGST.

En effet Mr Tchibassa Louboungou Jean Claude, Secrétaire général du CFCO chargé de liquider les affaires courantes au CFCO depuis presque 4 ans est aux arrêts à l’ex DGST. Il est accusé semble-t-il de plusieurs malversations notamment de mauvaise gestion depuis qu’il assure la liquidation des affaires courantes au CFCO.
Pendant que les cheminots croulent dans la misère lui, se la coule douce, il fait les travaux de sa maison réalisés par l’entreprise multicartes de son épouse popo à hauteur de 14 millions et cherche à se les faire rembourser par le CFCO, l’entreprise de son épouse une popo béninoise devient incontournable au CFCO, elle est chargée de tout au CFCO, notamment lors des Conseils d’administration où elle assure la logistique culinaire en surfacturant ses prestations.

Mr Tchibassa n’étant qu’un chargé de liquider les affaires courantes, il a pu trouver un vrai Directeur Général du CFCO en la personne de Mr TAREK, un sujet libanais qui fait tout au CFCO, il s’est taillé une part du lion au CFCO dans la réparation des wagons et des locomotives en complicité avec le Secrétaire général du CFCO, il surfacture tout et nargue tout le monde au CFCO.
Le Secrétaire général du CFCO chargé de liquider les affaires courantes depuis 4 ans est devenu son sujet et les deux se partagent les bénéfices de cette connivence aux yeux et à la barbe des cheminots et c’est très triste, la dette du CFCO auprès de Tarek ce sujet libanais s’élèverait à des milliards de Francs.
Les agents du CFCO qui cumulent plus de 30 mois de salaires impayés ne savent plus quoi faire et à qui s’adresser. Comment la tutelle peut-elle maintenir dans une entreprise une personne qui gère dans un flou total l’entreprise et qui ne rend compte à personne ?

On parle des sujets béninois les popos qui font tout le temps des rites vaudous à son domicile et même dans l’entreprise pour neutraliser toutes les initiatives tendant à le relever. La tutelle doit prendre ses responsabilités en nommant un vrai patriote à la tête du CFCO, les hommes capables de redresser cette entreprise sont là dans l’entreprise même. On ne peut pas gérer une entreprise publique en étant tout le temps convoqué à l’ex DGST, s’il lui est reproché quelque chose il faut que la tutelle le libère pour qu’il organise librement sa défense.

Le CFCO a tous les atouts pour redevenir l’épine dorsale de l’économie congolaise pourvu qu’un patriote responsable de la trompe d’Yves Castanou soit nommé à la tête de cette entreprise qui croule dans la mégestion.

Figurez-vous que le CFCO paye le gasoil sa première dépense de fonctionnement au cul du camion ? Tous les marqueteurs ne font plus confiance CFCO à cause des dettes accumulées et impayées. E2C, ex SNE a coupé l’électricité sur tous les sites de l’entreprise à Pointe-Noire, les groupes électrogènes ont pris la relève. La congolaise des eaux a aussi coupé la fourniture en eaux de tous les sites du CFCO. Airtel aussi coupe tout le temps le GFU des cheminots à cause de l’énorme dette accumulée depuis longtemps. Congo Telecom a coupé l’accès internet au CFCO. Tout est dans le noir au CFCO parce que le champion du boukoutage a les mains libres pour faire son travail de sape.

Les cheminots observent tout ce scenario sans se plaindre et résignés ils sont réduits à la misère et à la mendicité alors que l’outil de travail est là et peut faire face à leurs problèmes.

SYNDICAT INVISIBLE DU CFCO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.