Sécurité civile : les populations formées aux techniques de premiers secours

 Sécurité civile : les populations formées aux techniques de premiers secours

Une campagne intitulée : « la protection civile pour un secouriste dans chaque foyer » a été lancée le 6 février à Brazzaville par la direction générale de la sécurité civile. L’objectif est de former un grand nombre de la population aux techniques de premiers secours.

A Brazzaville et dans les départements du Congo, la direction générale de la sécurité civile dirigée par le général Albert Ngoto, entend former un secouriste par famille pour éviter certaines situations d’accident et faire adopter les bons gestes en cas d’accident. Au terme de ce stage de formation, les familles sauront identifier les dangers à domicile et adapter les bons gestes en attendant l’arrivée des secours.  

La formation porte sur le dégagement d’urgence, le message de détresse, les différentes étapes du secourisme, l’appréciation de l’état de la victime, les mouvements de sécurité et les gestes de secours qui sauvent les vies.

« Lorsque nous arrivons sur les lieux de l’accident, en amont les gestes réalisés par des personnes non aguerries sont inadéquats et ne cadrent pas avec l’urgence. Dans ce cadre, la population qui est le premier citoyen de la chaîne de secours doit s’armer de ces connaissances en connivence avec nous pour éviter le suraccident et alerter les services de sapeurs-pompiers », a indiqué le commandant de police, Ghislain Ngomba, responsable de formation au sein du commandement de la sécurité civile.  

Plusieurs personnes se sont portées volontaires et sont inscrites à ce stage de formation gratuite à travers des messages relayés par des spots médiatiques. Des séquences de formation sont programmées par la direction générale de la sécurité civile.

Signalons que dans les foyers, à Brazzaville comme ailleurs dans les départements, les accidents domestiques notamment les chutes, les suffocations, les noyades, les intoxications et le feu constituent la première cause de mortalité des enfants.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.