Session criminelle : des policiers condamnés à dix ans d’emprisonnement

 Session criminelle : des policiers condamnés à dix ans d’emprisonnement

« Leur faisant application de la loi, la Cour les condamne à la peine de dix ans de travaux forcés chacun », a déclaré le président de la Cour criminelle, Christian Oba, statuant sur l’affaire des policiers ayant torturé des jeunes à coups de marteau sous le viaduc, il y a quelques semaines à Brazzaville.

Sur sept accusés, deux ont été reconnus non coupables et parmi les cinq condamnés pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort et infirmité, figure un civil.

Par ailleurs, les coupables sont condamnés conjointement et solidairement à verser aux victimes, sous la responsabilité civile de l’Etat congolais, des sommes allant de vingt à trente millions de FCFA pour dommages et intérêts.

Si les parents des victimes et leurs avocats sont soulagés par la décision de la Cour criminelle, la défense assurée notamment par Me Jean Philippe Esseau a pensé que le jugement n’a pas été équitable au point de vouloir attaquer le verdict en cassation.

Pour sa part, l’avocat de l’Etat, Me Jean Batsimba, a exprimé son indignation sur le fait que les sommes à verser aux victimes seront sous la responsabilité civile de l’Etat, employeur des policiers. « Il appartenait aux accusés de supporter les condamnations pécuniaires de la Cour, car ce sont eux qui ont commis », a-t-il fait savoir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.