Test Covid : les aéroports de Maya Maya et A Neto gagnent 240 millions en deux mois

 Test Covid : les aéroports de Maya Maya et A Neto gagnent 240 millions en deux mois

L’obligation de se soumettre à un test PCR pour tout voyageur à l’arrivée dans es aéroports du Congo est le dernier deal du clan Sassou dans le cadre du Covid Business qui leur a rapporté à ce jour déjà 240 millions cfa. Le laboratoire Del Bio appartenant à un cacique du pouvoir dont le Togolais Deladem Akpaki n’est que le prête -nom a déjà réalisé plus de 3000 opérations en presque deux mois.

Le Covid Business a encore ses beaux-jours au Congo d’où le maintien du couvre-feu et surtout l’établissement de l’obligation d’un test-PCR à l’arrivée. Tout passager à son arrivée au Congo peu importe qu’il soit vacciné ou pas et possédant déjà un test négatif est obligé de payer la somme de 40000 frs pour le test Congolais dont l’argent va directement dans les poches du clan Sassou.

Ayant cherché en vain comment se faire de l’argent sur le Covid, le clan Sassou comme dans ses habitudes s’est servi d’un étranger pour arnaquer les citoyens. A la faveur de l’opération « coup de poing » qui a échoué, les voleurs de la république ont glissé une obligation de test-PCR pour tout voyageur à l’arrivée. Et ce marché a été confié à un laboratoire dont ils ont le contrôle.

Depuis la mi-octobre que la fameuse opération coup de poing a été lancée par Collinet Makosso, le laboratoire Del Bio a déjà réalisé plus de 3000 tests-PCR dans les deux aéroports du pays, soit un gain de 240 millions cfa.

Submergée par une troisième vague de Covid-19, la République du Congo a lancé une opération « coup de poing » de 45 jours afin de réduire l’impact d’une troisième vague. Des 750000 personnes estimées, seules 250000 se sont fait vacciner.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.