Transport aérien : se faire vacciner pour favoriser la relance du secteur

 Transport aérien : se faire vacciner pour favoriser la relance du secteur

Les usagers du transport aérien en République du Congo sont priés de se faire vacciner contre la covid-19, en vue de redonner à ce secteur son rôle de vecteur de développement économique.

Le ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande, Jean Marc Thysthère Tchikaya, a lancé l’invite dans son message relatif à la Journée de l’aviation civile internationale, célébrée le 7 décembre de chaque année. « Promouvoir l’innovation aux fins du développement de l’aviation civile dans le monde » est le thème sur lequel sera célébré cette journée jusqu’en 2022.

« Le contexte sanitaire international lié à la pandémie à coronavirus a contraint tous les pays du monde à prendre des mesures de restrictions de mobilité. Cette situation a causé une baisse drastique du volume du trafic aérien, impactant fortement l’aviation civile internationale », a fait savoir le ministre des Transports. « Les dommages occasionnés à l’industrie aéronautique et au transport aérien ont des répercussions directes sur l’activité globale, qui resteront perceptibles encore quelques années », a-t-il poursuivi.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette pandémie, le gouvernement congolais a pris des mesures telles que  la présentation des tests RT-PCR pour tous les passagers au départ et à l’arrivée ; le dépistage systématique de tous les passagers entrant ; la promotion soutenue de la vaccination gratuite pour tous. « Ces mesures ont contribué à garantir la fiabilité du transport aérien au départ comme à l’arrivée des voyageurs dans notre pays, mieux encore la reprise des activités du secteur aérien avec une croissance certes timide mais soutenue », a-t-il indiqué.

Moteur de l’aviation civile, l’innovation a permis depuis près d’un siècle de réaliser des progrès considérables dans tous les domaines, notamment la sécurité, la sûreté, le transport aérien et, de manière plus visible, la construction aéronautique. A cet effet, de nombreuses innovations sont apportées en termes d’équipements, en l’occurrence des aéronefs modernes de plus en plus sûrs, moins bruyants et polluants.

Dans le cadre de la symbiose innovation-protection de l’environnement en matière d’aviation civile, le Congo, partie à la convention relative aux garanties internationales portant sur des matériels d’équipement mobiles et du protocole sur des questions spécifiques aux matériels d’équipement aéronautiques, participe à la promotion de cette fusion.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.