[Tribune ]: La politique ne se fait pas sur internet

 [Tribune ]: La politique ne se fait pas sur internet

Le Congo-Brazzaville et Kinshasa enregistrent un taux de pénétration de 9% d’internet en 2019.

Selon le rapport sur le taux de connexion des pays d’Afrique, publié le 30 Juin 2019 par la Banque mondiale, le Congo-Brazzaville et Kinshasa enregistrent un taux de pénétration de 9% d’internet. Des données qui reposent sur les statistiques de l’UIT, et des enquêtes réalisées auprès des ménages.La Banque mondiale évoque une moyenne de (22%), d’internautes en Afrique subsaharienne, contre (55%), en Afrique du nord.

Le Congo-Brazzaville et Kinshasa, avec leurs taux de pénétration de (9%), sont classés parmi les pays les moins connectés d’Afrique. Les 10 pays d’Afrique les plus connectés selon ce même rapport, on retrouve en tête du classement le Kenya (83%) et le Liberia (80,9%).

Le Liberia doit son étonnante performance à 4 millions de comptes Facebook pour une population totale de 4,9 millions de personnes. A la suite des têtes d’affiche, on retrouve des pays comme la Tanzanie (71,6%), les Seychelles (70%), la Tunisie (67%), le Mali (63,4%), Maurice (63,2%), le Maroc (61,8%), et le Nigeria (59,5%).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.