Une collaboration pour la production des poteaux électriques

 Une collaboration pour la production des poteaux électriques

En visite de travail à Pointe-Noire, le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a appelé le Centre de Recherche pour la durabilité des plantations industrielles (CRDPI) et la Société Nouvelle du Bois Imprégné (SNBI) à consolider leur coopération afin de pérenniser la production des poteaux électriques fabriqués à base d’eucalyptus.

Lors d’une mission d’imprégnation à l’usine de fabrication des poteaux en bois de la SNBI, le 19 février à Pointe-Noire, le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique a promis créer toutes les conditions de pérennisation de l’activité industrielle dans le strict respect des règles environnementales et autres. « La recherche scientifique est présente parce qu’elle a un centre de recherche qui est une conséquence de la création de la société qui a produit les eucalyptus en République du Congo. Nous avions voulu avoir une usine à pâte à papier, le projet ayant glissé, l’alternative a été d’avoir des poteaux en utilisant les eucalyptus », a expliqué le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

En effet, la collaboration entre la SNBI et le CRDPI est d’une grande importance d’autant plus la première entreprise produit les poteaux en bois qu’elle met à la disposition de la société E2C et de Congo Telecom. Par ailleurs, le CRDPI possède, dans son champ d’application sur les clonages, des eucalyptus et d’autres espèces de bois qui sont utilisés par la SNBI.

Pour sa part, l’administrateur général de la SNBI, Jean Rufin Omboumbo, a rappelé que sa société accompagne en ce moment les projets du gouvernement dans le développement des secteurs énergétique et de télécommunication. « Il est question d’établir un partenariat entre le CRDPI et la SNBI pour la réalisation d’un projet des champs d’eucalyptus propre à la SNBI en vue de sécuriser la pérennité de la fourniture du bois », a-t-il souligné. Par ailleurs, la collaboration entre la SNBI et le ministère en charge de la Recherche scientifique a pour base l’étude qui a abouti à la réalisation des plantations d’eucalyptus.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.