Unité nationale : 2 sudistes contre 62 nordistes forment la délégation présidentielle à la COP26 en Écosse

 Unité nationale : 2 sudistes contre 62 nordistes forment la délégation présidentielle à la COP26 en Écosse

Le Président de la République S.E.M Denis SASSOU-N’GUESSO est arrivé, le Dimanche 31 octobre, à Glasgow (Ecosse), où il prend part à la 26eme Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26). Lui qui prône l’unité nationale et dénonce le tribalisme a voyagé avec une délégation composée de 64 membres, tous du nord à excepté de 2 du sud.

Les profiteurs du pouvoir de Brazzaville originaires du nord pour la plupart ont la facilité à reprocher aux ressortissants du sud leur tribalisme quand ils dénoncent la dictature qui s’est installée au pays. Pourtant dans la réalité on se rend bien compte que le tribalisme est promu par le clan Sassou qui en fait une arme fatale pour conserver son pouvoir acquis au bout du fusil.

Il a été inoculé dans les têtes des nordistes qu’une alternance politique avec un président sudiste conduira au génocide des nordistes. Pourtant lors des élections de 2016, Jean Marie Michel Mokoko qui est pourtant du nord a été largement voté dans touts les départements du sud et à Pointe-Noire. Ces faits lui ont coûté la prison.

Parmi les 64 membres qui accompagnent le chef de l’État en Ecosse pour participer à la COP26, on ne compte que 2 sudistes qui sont les ministres Fylla et Matondo. Des 62 nordistes de la délégation, on retrouve des neveux, petits-fils de Sassou et de son clan qui n’ont aucune maîtrise des questions environnementales.

Chaque jour on assiste comment les sociétés chinoises en complicité avec les membres du clan au pouvoir pollue l’environnement. Les scandales de Kellé, Mbomo, Kingoué, Sounda, Kakamoeka sans compter la déforestation sauvage dans le Niari et la Sangha vont à l’encontre des recommandations de la COP.

Le pouvoir de Brazzaville est juste intéressé par l’argent promis pour la sauvegarde du bassin du Congo pour l’utiliser à d’autres fins. Le tribalisme de Sassou exaspère et n’a plus honte.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.